Le dernier sprint de la Carey Price du R et O

Geneviève Cantin compte se tailler une place aux... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Geneviève Cantin compte se tailler une place aux Jeux olympiques de Rio. Après avoir pris la session d'automne pour se consacrer à l'entraînement, la spécialiste du 200 m dos fera son retour sur le circuit universitaire en fin de semaine au PEPS en participant à plusieurs épreuves.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La «Carey Price» de l'équipe de natation du Rouge et Or, Geneviève Cantin, amorcera son dernier sprint avant les Jeux olympiques, samedi.

La nageuse de Saguenay, qui compte se tailler une place à Rio, participera au PEPS à la Coupe universitaire IV, dernière épreuve de la saison avant les championnats provinciaux. Cantin fera alors son retour au niveau universitaire, elle qui a pris la session d'automne pour se consacrer à l'entraînement.

En plus du 200 m dos - sa spécialité -, Cantin fera aussi le 400 m quatre nages, le 800 m libre et le relais 4 X 100 m libre. Tout ça en deux heures et demie! «J'aime ça, ce genre de compétition là. Je suis bonne là-dedans. Sinon, je trouve ça trop long», a-t-elle lancé, jeudi, dans les gradins de la piscine du PEPS.

Le retour de Cantin se compare à celui - éventuel - de Carey Price pour le Canadien, a d'ailleurs illustré l'entraîneur-chef du Rouge et Or, Nicholas Perron. «Est-ce que ça fait plaisir au Canadien que Price revienne devant le filet? Je pense que oui. Tout exemple étant boiteux, je pense que c'en est un bon.»

Cantin n'aura qu'une journée pour faire sa place aux Jeux olympiques. À Toronto, lors de la deuxième semaine d'avril, elle voudra être la meilleure du pays au 200 mètres dos. Elle tentera aussi sa chance au 100 mètres dos, mais ce sera surtout pour garder la forme : sa course de prédilection aura lieu lors de la dernière journée d'une semaine complète de compétitions. «Je ne veux pas être toute molle et rouillée», a rigolé Cantin.

Longue liste de souhaits

Les épreuves de samedi comptent pour 10 % de la «note finale» de la saison universitaire. En ce moment, l'équipe masculine se bat pour le premier rang avec l'Université de Montréal. Au combiné hommes-femmes, l'UL espère terminer la saison au deuxième rang, devant McGill. Le championnat provincial, début février, permettra de déterminer les meilleures équipes au Québec. Il compte pour 60 % de la saison.

Perron a énuméré une longue liste de souhaits pour samedi. «Je m'attends à une éthique de travail exemplaire, à une bonne préparation. Je veux qu'on gagne les relais. Je veux qu'on soit l'équipe la plus bruyante au bord du bassin. Je veux qu'on gagne chez les gars. Je veux qu'on termine deuxième chez les filles. Je veux qu'on termine deuxième au combiné. [...] Je veux surtout qu'on se prépare à être la meilleure équipe québécoise ici, aux Championnats canadiens», a dit sans détour le volubile entraîneur, qui prédit même que ses filles finiront devant l'Université de Montréal, qui les a pourtant déclassées cette saison.

Caron-Cantin à surveiller

Le PEPS sera en effet l'hôte des Championnats canadiens, du 26 au 28 février. Seize athlètes du Rouge et Or, huit hommes et huit femmes, y sont déjà assurés d'une place.

La compétition de samedi débute à 14h, au Centre aquatique Desjardins-Université Laval. Chez les hommes, le vétéran de quatrième année Pascal-Hugo Caron-Cantin sera à surveiller. Les 40 nageurs lavallois reviennent d'un camp d'entraînement de deux semaines en Martinique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer