Athlétisme: héritiers et ex-coéquipiers

Le coureur de demi-fond Jean-Samuel Lapointe, le lanceur... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le coureur de demi-fond Jean-Samuel Lapointe, le lanceur de poids Simon Beaulieu et le sprinteur Dominic Allard abordent la nouvelle saison avec enthousiasme.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme si deux anciens du Rouge et Or football atteignaient la NFL! La marche de Charles Philibert-Thiboutot et de Mélanie Blouin vers les Jeux olympiques de Rio 2016 inspire en grand les membres du club d'athlétisme de l'Université Laval pour leur nouvelle saison.

«Ils se sont développés ici, ils ont suivi le même cheminement que nous. C'est sûr que je veux aller aussi loin qu'eux», s'enthousiasme le lanceur de poids Simon Beaulieu.

À sa deuxième saison dans les rangs universitaires, ce fils de cultivateur de Pohénégamook tente aussi de suivre les traces d'une autre athlète du coin, la Bellechassoise Julie Labonté. Spécialisée dans le lancer du poids comme Beaulieu, la fierté de Sainte-Justine et diplômée de l'Université de l'Arizona espère participer à ses deuxièmes Jeux olympiques, cet été.

Même chose pour la perchiste Blouin, tandis que le coureur de 1500 m Philibert-Thiboutot tenterait sa chance pour la première fois sous les cinq anneaux. La sélection finale se tiendra à l'occasion des championnats canadiens civils, du 7 au 10 juillet, à Edmonton.

L'heptathlonienne Geneviève Gagné côtoie Blouin à l'entraînement depuis des années, au PEPS. Bien qu'elle fasse ses débuts comme universitaire avec le Rouge et Or, Gagné porte les couleurs du club civil de l'UL depuis l'âge de 14 ans.

«Mélanie est un modèle pour moi. Elle m'a souvent donné des conseils d'entraînement et surtout des trucs pour garder le cap mentalement en période de blessure», explique la résidante de Cap-Rouge, qui vise cet hiver un titre de championne québécoise universitaire et un record de club au pentathlon intérieur.

Aux saut en longueur, saut en hauteur, lancer du poids, course de 800 m et 60 m haies du pentathlon, la version estivale olympique ajoute une course de 200 m, le lancer du javelot et allonge les haies à 100 m pour l'heptathlon. L'entraîneur-chef du Rouge et Or fait toujours équipe avec Philibert-Thiboutot, même s'il a terminé ses années universitaires et passe l'hiver à Vancouver. Félix-Antoine Lapointe a même visité son illustre protégé sur la côte Ouest avant Noël, question de suivre sa progression. Après une course à Seattle, l'antilope de Sillery reviendra courir par ici dans des épreuves intérieures à Boston et à New York, au cours d'un hiver pas trop chargé.

Ouverture officielle de la saison samedi au PEPS

Sur le plan des résultats collectifs, Lapointe assure bien composer avec le départ de Philibert-Thiboutot au sein de ses troupes universitaires. «Le travail de remplacer Charles ne revient pas à une seule personne, mais à plusieurs athlètes. C'est sûr qu'il nous apportait plusieurs victoires, d'autres devront en donner plus.»

Jean-Samuel Lapointe s'émancipera comme meneur du demi-fond lavallois, pendant que le sprinteur Dominic Allard voudra dominer le 60 m universitaire québécois pour une quatrième année. Outre Gagné, la sprinteuse Marie-Colombe St-Pierre sera à surveiller dans le volet féminin, tout comme Marguerite Plante-Dubé, en demi-fond, et la lanceuse Leïna Durant.

Ouverture officielle de la saison universitaire samedi, au PEPS de l'UL. Championnats québécois universitaires fin février et canadiens du 10 au 12 mars.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer