Un tournoi pour faire descendre la tourtière

L'équipe féminine du Rouge et Or pourra enfin... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'équipe féminine du Rouge et Or pourra enfin compter sur une de ses meilleures joueuses : Sarah-Jane Marois.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les joueurs de basketball du Rouge et Or auront peu de temps pour se remettre de leurs excès des Fêtes. Hommes et femmes seront en action cette semaine au PEPS dans une série de matchs hors-concours. Et il y aura du sang neuf dans les deux équipes.

Même si elles ne comptent pas au classement, les trois rencontres du Tournoi Rouge et Or des Fêtes serviront à corriger certaines lacunes chez l'équipe masculine. La troupe de Jacques Paiement Jr n'a remporté qu'une de ses quatre sorties depuis le début de la saison.

«On a clairement eu deux mauvais matchs», a résumé l'entraîneur-chef, en parlant des échecs contre Concordia (66-62) et l'UQAM (86-82) encaissés à domicile. «On dirait qu'on jouait un petit peu nerveusement.» La cohésion des siens s'est toutefois replacée, soutient Paiement, dont la troupe n'a pas joué depuis sa défaite honorable de 82-80 contre les puissants Redmen de McGill, le 5 décembre.

Le Rouge et Or pourra tester sa progression dès lundi. Il affrontera l'équipe la mieux classée au pays, les Gee-Gees d'Ottawa (17h30). «C'est un très bon test, mais on n'a pas de complexe d'infériorité. On n'a pas l'impression qu'ils sont imbattables», soutient le coach, même si les Ontariens montrent une fiche de 7-0.

L'Université Laval comptera sur le retour d'un ancien, Antoine Guillard, et sur l'arrivée d'un joueur d'impact au collégial, Frantson Demosthène. Le natif de Port-au-Prince a fait la pluie et le beau temps chez les Nomades du Collège Montmorency.

Le Rouge et Or se mesurera aussi aux Varsity Reds de l'Université du Nouveau-Brunswick (mardi, 17h30) et aux Dinos de Calgary (mercredi, 17h30).

Garder la forme

Du côté des femmes, le tournoi servira d'abord à garder la forme. «On veut toujours gagner, mais le résultat est un peu plus secondaire» cette semaine, admet Guillaume Giroux.

L'entraîneur-chef profitera mardi du retour de l'excellente Sarah-Jane Marois, absente depuis plusieurs mois en raison d'une déchirure du ligament croisé antérieur (genou). Le Rouge et Or affrontera alors les Marauders de McMaster (15h30), cinquième équipe au pays. Valérie Demeule (commotion cérébrale) enfilera l'uniforme pour la première fois depuis les matchs présaison, tandis que Julie Dufresne, une ancienne gloire des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, fera ses premiers dribbles avec Laval.

Ces trois joueuses ajoutent profondeur et tonus à la formation, dit Giroux. L'équipe connaît un solide début de saison avec trois victoires en quatre matchs; elle partage le premier rang de la conférence RSEQ avec l'UQAM et McGill... Mais rien n'est parfait, en particulier le jeu défensif. «Sur le long terme, ça va être difficile si on n'est pas capables de défendre mieux que ça», analyse le coach de première année. Le Rouge et Or a accordé 227 points cette saison, le deuxième plus haut total des cinq équipes de la section québécoise.

En plus de McMaster, Laval affrontera les Lancers de Windsor, mercredi (13h30), lors de la dernière journée du tournoi. Les Martlets de McGill, les Gee-Gees d'Ottawa et les Nomades du Collège Montmorency participent aussi au volet féminin de la compétition.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer