Une autre blessure menace la carrière de Guillaume Bastille

Guillaume Bastille doit se résigner à une opération... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Guillaume Bastille doit se résigner à une opération le 19 octobre.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir subi des dislocations de l'épaule gauche à l'hiver et à l'été, le patineur de vitesse Guillaume Bastille croyait pouvoir se remettre à temps pour participer aux sélections des Coupes du monde d'automne, qui se déroulaient à la mi-septembre, à Montréal. Mais une troisième malchance survenue à l'entraînement le forcera plutôt à passer sous le bistouri le 19 octobre et à faire l'impasse sur la saison, voire peut-être sur sa carrière.

Blessé une première fois à l'épaule gauche lors d'une Coupe du monde en Turquie, en février, le patineur originaire de Saint-Modeste, dans le Bas-Saint-Laurent, s'est de nouveau retrouvé sur le carreau à l'été, après que son coéquipier Samuel Girard soit entré en collision avec lui, lors d'une chute à l'entraînement. Après consultation avec les médecins de l'équipe canadienne, Bastille avait, malgré tout, convenu de continuer la compétition et souhaitait poursuivre jusqu'aux sélections. Le sort en aura décidé autrement.

«La troisième, ça s'est passé une semaine et demie avant les essais, dans un entraînement de dépassements tactiques. Le même genre d'incident que la première dislocation. Celle-là, elle était assez franche», a expliqué Bastille, hier.

Suffisamment franche pour que le patineur de 30 ans se résigne à une inévitable opération, qui sera suivie de trois à six mois de rééducation. «En parlant avec les médecins, j'ai compris que ça n'irait jamais en s'améliorant. Mes chances commençaient à être un peu trop élevées chaque fois que j'embarquais sur la glace», a raconté le médaillé d'or du relais masculin aux Jeux de Vancouver.

un hiver «éternel»

Ayant «fait son deuil» de la prochaine saison, Bastille passera donc l'hiver à se remettre en forme, en espérant que l'épaule retrouvera sa solidité d'antan. «Je vais voir mon hiver comme éternel! Déjà, en ce moment, je fais les choses les plus plates que je n'ai pas le goût de faire quand je m'entraîne pour la compétition. Je fais de la muscu et du vélo avec un trainer.

«[Le plus dur], c'est l'appréhension de tout ça, trouver la motivation pour faire tout ça. Surtout qu'à mon âge, je continue parce que j'aime le patin, pas parce que j'aime m'entraîner au gym», a avoué le patineur, qui avait retrouvé sa place sur le relais masculin aux Mondiaux de Moscou en mars, après avoir été exclu de celui des Jeux de Sotchi, un an auparavant.

L'exemple du coéquipier Charle Cournoyer, qui a subi le même genre d'intervention, l'encourage toutefois. «Il s'est fait opérer aux deux épaules, il y a un an demi, et ça va relativement bien. Ses épaules ont survécu à ses chutes, donc c'est bon signe, c'est encourageant. Mais chaque personne est un cas différent», a-t-il noté.

Maîtrise en sciences de la terre

Au bout de sa rééducation en mars 2016, l'athlète olympique espère être en mesure de  prendre part à la saison de compétition, qui débouchera sur les essais olympiques des Jeux de Pyeongchang, en 2018. Dans le cas contraire, le titulaire d'une maîtrise en sciences de la terre pourrait décider de ranger ses longues lames pour de bon.

«Je vais voir comment je vais réagir à la chirurgie, si je ne suis pas capable de revenir à un niveau compétitif, si je n'ai pas la crainte de retomber et de me redisloquer l'épaule... Tout ça va jouer beaucoup dans ma décision.» 

Si ça devait être la fin, Bastille quitterait la compétition sans regret, avec le sentiment du devoir accompli. «Moi, depuis 2014, tout ça est un peu réglé. Si j'ai à arrêter, j'aurai fait ce que j'avais à faire. J'ai eu du plaisir et ce sera le temps de passer à autre chose.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer