Ligue de diamant: Philibert-Thiboutot garde le rythme

Charles Philibert-Thiboutot... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Charles Philibert-Thiboutot

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Charles Philibert-Thiboutot a réussi son deuxième meilleur temps à vie sur 1500 mètres, jeudi, à Stockholm. Son chrono de 3 min 36,37 s constitue sa troisième très bonne performance consécutive en deux semaines.

Le coureur de demi-fond de 24 ans de Québec participait à une rencontre d'athlétisme de la prestigieuse Ligue de diamant pour la troisième fois. Après Oslo, en juin, c'est à Monaco, le 17 juillet, que Philibert-Thiboutot a pris son envol sur les ailes d'un record québécois et standard olympique de 3:34,23. Ses succès se sont poursuivis aux Jeux panaméricains de Toronto, alors que son temps de 3:41,79 lui a valu une médaille de bronze.

Voilà que sa lancée l'a porté jusqu'en Suède, où il a terminé huitième. Ayanleh Souleiman a été le plus rapide des 14 concurrents en 3:33,33. Le Djiboutien de 22 ans est champion en titre d'Afrique sur 1500 m et médaillé de bronze du 800 m aux Championnats du monde de 2013.

«Je suis content! C'est mon deuxième temps à vie et deux secondes de mieux que ce qui est maintenant mon troisième temps. Ça met les choses dans la balance, la courbe de résultats a plus de sens», a expliqué Philibert-Thiboutot, quand Le Soleil l'a rejoint en fin de soirée à une table d'un Max Burgers, avec son entraîneur Félix-Antoine Lapointe. Restauration rapide suédoise.

«Après les Panam, j'ai été très sollicité et je n'ai pas beaucoup récupéré. En plus d'un vol transatlantique [dans la nuit de lundi à mardi] et du fait que je n'ai pas très bien dormi ici, ça rend ma performance encore plus satisfaisante», continue-t-il.

L'ancien du Rouge et Or de l'Université Laval était accompagné de son coach pour la première fois en Ligue de diamant. La rencontre se tenait dans le stade érigé pour les Jeux olympiques de 1912. Construction de briques avec 14 500 sièges aux trois quarts occupés, selon le duo.

«Il n'y avait pas de vent, mais c'était un peu frais, 14 ou 15 °C. Ce n'était pas comme à Monaco, où il faisait 25 °C, mais pour moi qui m'entraîne à Québec dans le froid et l'humidité, c'était très bien. J'étais dans le peloton et ça jouait du coude pour prendre la place, raconte-t-il. J'ai dépassé trois gars dans le dernier tour. Ça a été une belle expérience.»

Meilleure séquence Lapointe y voit la confirmation de «la meilleure séquence à vie» de son poulain. «Dire qu'il y a quelques semaines, son record québécois était de 3:38», souligne le mentor. «Il y a une pression à courir aussi bien, admet le coureur. Et mon niveau de performance a tellement augmenté que je me demandais si je pouvais être aussi constant qu'avant. Mais j'arrive vraiment au niveau mondial et ça augure bien pour une année olympique, l'an prochain.»

Peut-être même pour une participation aux Championnats du monde, fin août, à Pékin. Il sera fixé le 11 août. D'ici là, Philibert-Thiboutot et Lapointe seront à une rencontre provinciale d'athlétisme au PEPS de l'Université Laval, ce soir. Le grand blond pourrait même courir un 800 m, pour servir de lièvre à ses amis. «Je peux bien leur rendre ce service-là», conclut l'humble athlète.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer