Médaille-surprise pour Katerine Savard

Chantal Van Landeghem, Katerine Savard, Sandrine Mainville et... (La Presse Canadienne, Frank Gunn)

Agrandir

Chantal Van Landeghem, Katerine Savard, Sandrine Mainville et Michelle Williams ont brisé le record canadien et panaméricain au relais 4 X 100 m en style libre avec leur temps de 3 min 36 s 80.

La Presse Canadienne, Frank Gunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Scarborough, Ontario

Katerine Savard ne s'attendait certainement pas à conclure la première journée de compétitions en natation avec une médaille d'or accrochée au cou, mardi, au Centre aquatique des Jeux panaméricains.

«Pour moi, c'était une surprise de participer au relais 4 X 100 m style libre parce que je n'avais jamais participé à cette compétition, ni au niveau canadien, ni au niveau international», a souligné Savard, le sourire accroché aux lèvres. «Je suis vraiment choyée d'avoir pu y participer avec les filles, et en plus d'avoir gagné l'or. Je ne peux être plus heureuse.»

Savard, de Québec, et Sandrine Mainville, de Boucherville, ont mis l'épaule à la roue au sein du relais 4 X 100 m style libre et complété l'épreuve en première place. Leur temps de 3 min 36 s 80 a même constitué un nouveau record canadien et panaméricain.

«Trois des quatre filles [sauf Savard] s'entraînent ensemble dans le relais, donc la chimie était déjà installée entre nous», a noté Mainville, qui s'est élancée en premier dans la piscine en raison de ses excellents départs.

Savard, qui s'est elle-même qualifiée de «maillon faible» du relais, a enregistré un temps suffisamment impressionnant au 100 m style libre lors de la Coupe Canada la semaine dernière pour mériter une invitation pour l'équipe de relais. Elle a ensuite dû offrir une bonne performance lors des préliminaires, mardi matin, pour assurer sa place en finale.

Ce choix fut de toute évidence le bon puisque le Canada a surpris les États-Unis, pourtant favoris, qui comptaient notamment dans leurs rangs la médaillée de bronze au relais 4 X 100 m style libre aux Jeux olympiques de Londres en 2012, Natalie Coughlin. Les Américaines, qui avaient établi la nouvelle marque panaméricaine plus tôt lors des préliminaires, ont terminé deuxièmes en 3 min 37 s 01, devant le Brésil (3 min 37 s 39).

«On pensait vraiment que ce serait difficile de les rattraper [les Américaines] après leur temps de ce matin, a admis Savard, qui participera également au 200 m style libre, au 100 m papillon et au 4 X 200 m style libre. Alors, on s'est dit qu'on n'avait rien à perdre et qu'on serait juste heureuse de réaliser le nouveau record canadien... Et en fait, on a même battu le record panaméricain, donc c'est tellement mieux!»

Lacroix vise plus haut

Un peu plus tôt en soirée, Audrey Lacroix a décroché la médaille d'or au 200 mètres papillon en enregistrant un chrono de deux minutes et 7,68 secondes. Même si la Québécoise est passée à un cheveu du record panaméricain - établi à Rio en 2007 par l'Américaine Kathleen Hershey (2 min 7 s 64) - elle ne semblait pas totalement satisfaite de sa performance.

«C'est un bon chrono, mais je crois que je pourrais être encore plus rapide aux Championnats du monde», a dit celle qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin et de Londres.

«Ma stratégie consiste à connaître un bon départ, a-t-elle ajouté. De cette façon, en travaillant fort, je crois que je vais pouvoir améliorer mon temps lors du deuxième 100 m, et peut-être construire une course qui me permettra d'être parmi les meilleures à Rio.»

En finale, l'athlète âgée de 31 ans a devancé l'Américaine Katherine Mills par 1,63 seconde et la Brésilienne Joanna Maranhao par 1,70.

Lacroix a indiqué que ce n'était pas la motivation qui lui manquait pour accéder aux Jeux olympiques de Rio en 2016. «Je sais qu'il ne me reste pas beaucoup d'autres courses au niveau international

[à 31 ans], mais déjà derrière les blocs ce soir je savais que j'allais vivre quelque chose de spécial, a-t-elle confié. Il fallait que j'en profite et que je fasse tout ce que je pouvais pour l'emporter, et c'est ce que j'ai fait.»

Elle devra maintenant tenter de rééditer sa performance aux Championnats du monde de Kazan, en Russie, à la mi-août, puisqu'aucun laissez-passer pour les JO n'est octroyé aux Jeux panaméricains.

Mark de Jonge pagaie jusqu'à l'or

Le kayakiste canadien Mark de Jonge a remporté deux médailles, mardi, aux Jeux panaméricains. Il a d'abord gagné l'or en K-1 200 mètres avant de décrocher le bronze au K2 sur 200 m, en compagnie de Pierre-Luc Poulin, de Lac-Beauport.

L'athlète de 31 ans, originaire de Halifax, a complété l'épreuve en K-1 200m en 35,733 secondes, une demi-seconde devant le Brésilien Edson Isaias Freitas da Silva.

De Jonge s'était imposé aux championnats du monde sur cette distance, l'an dernier, et il a mérité une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Plus tard dans la matinée, la Trifluvienne Laurence Vincent-Lapointe a imposé sa loi dans l'épreuve de C-1 200 mètres. Elle l'a emporté en 49,685 secondes, soit plus de deux secondes devant l'Équatorienne Anggie Avegno Salazar. «J'étais fatiguée à la fin, mais je me suis dit que je ne peux pas abandonner, ce sont les Panaméricains, a dit la Trifluvienne. J'ai tout donné.»

Le Néo-Écossais Jason McCoombs a pour sa part ajouté une médaille d'argent en C-1 200 mètres, terminant tout juste derrière le vainqueur, le Brésilien Isaquias Queiroz Dos Santos.

Lors de la première course de la journée, Émilie Fournel et Hannah Vaughan ont échoué au pied du podium, terminant quatrième en K-2 500 mètres, à seulement cinq centièmes de seconde d'une médaille de bronze.

Succès à l'aviron

Au bassin du Royal Henley Island, l'aviron a procuré trois médailles d'or au Canada, mardi. La récolte est maintenant de cinq d'or et deux de bronze, avec encore une journée de courses à disputer.

L'Ontarienne Carling Zeeman a écrasé la compétition dans l'épreuve individuelle (skiff). Zeeman a terminé plus de sept secondes devant ses rivales (7 h 30 min 86 s). L'Américaine Katherine McFetridge et la Chilienne Soraya Jadue l'ont accompagnée sur le podium. «C'est spécial pour moi, a dit la jeune femme de 24 ans. Ça me touche vraiment qu'autant de monde soient venus me voir. Il pleuvait, mais ça n'a pas diminué l'enthousiasme à l'arrivée, pas du tout. Ça ajoute au plaisir.»

Sa victoire a été suivie, en deux de couple poids léger, par celle de Liz Fenje, de Victoria, et Katherine Sauks, d'Owen Sound. Elles ont résisté à une poussée tardive des Cubaines pour gagner en 6 h 57 min 23 s, par trois secondes et 13 centièmes. «Nous n'avons pas connu le meilleur départ, mais nous avons fini par trouver le bon rythme», a dit Sauks. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer