Raphaël Lessard: avec les grands à 13 ans!

Raphaël Lessard, un adolescent de Saint-Joseph-de-Beauce, sera parmi... (Photo fournie par Chantal Perreault)

Agrandir

Raphaël Lessard, un adolescent de Saint-Joseph-de-Beauce, sera parmi les as du volant qui s'élanceront contre la vedette de NASCAR Denny Hamlin dans une course de la série PASS, samedi soir, à l'Autodrome Chaudière.

Photo fournie par Chantal Perreault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Raphaël Lessard n'a pas le droit de conduire sur les routes du Québec, mais, aujourd'hui, le pilote de 13 ans roulera contre une vedette de NASCAR!

Raphaël Lessard n'a pas le droit de conduire... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Sur la piste de l'Autodrome Chaudière, Raphaël sera parmi les as du volant qui s'élanceront contre Denny Hamlin, samedi soir, dans une course de la série PASS. L'adolescent de Saint-Joseph-de-Beauce, qui a fini son deuxième secondaire vendredi, entend «essayer de suivre Hamlin», histoire de l'impressionner un peu. Il voit cette chance de se mesurer à la vedette américaine comme «un privilège». Le jeune prodige conduira la voiture no 71.

Raphaël est le fils de François Lessard, un pilote automobile qui vient de prendre sa retraite pour accorder plus de temps à la carrière de son fils. «Il a toujours vécu dans un milieu de camions et de courses automobiles», explique le paternel, propriétaire d'une compagnie de transport. «Quand il était jeune, il avait toujours de bons commentaires à faire quand je revenais aux puits.»

Fiston avait 11 ans lorsque son père lui achète sa première voiture de course. «Quand j'ai annoncé ça à ma femme, elle m'a dit : "Tu ne vas pas un peu vite?"» se souvient François Lessard.

Mais le petit avait trop de passion et de talent pour ne pas se lancer, croit son père. «On n'avait rien à perdre», dit-il, ajoutant qu'il ne craint pas pour la sécurité de son fils lorsque celui-ci est en piste.

Raphaël non plus, d'ailleurs. Il assure n'avoir jamais eu la frousse, même lorsqu'il a foncé dans un mur à pleine vitesse lors d'un entraînement. «Il ne faut pas avoir peur. Si tu as peur, ça ne va pas bien», lance avec aplomb celui qui se dit toujours calme au volant d'une voiture. Ce qu'il aime de la course automobile? «La vitesse, l'adrénaline!»

Le jeune Lessard a inscrit des victoires en Sport Compact Amateur (Kamikazes) et en Sport Compact Élite dès ses débuts, il y a deux ans, avant de faire le saut dans la série Sportsman Québec en 2014, où il affrontait son père. L'été dernier, il a aussi eu droit à une journée d'essais privés à l'Académie Andrew Ranger, où il a impressionné la vedette québécoise de la course.

«C'était vraiment intéressant de travailler avec un pilote aussi talentueux», avait alors dit Ranger au site Web onroule.ca. «C'est un jeune qui veut apprendre. Il n'a pas essayé de me montrer qu'il était capable d'aller vite, non, au contraire, il était attentif à ce que je lui disais.»

Des coussins pour atteindre les pédales

Raphaël a fait le saut à temps plein en série PASS cette année. François avait d'abord acheté le bolide pour lui-même, il y a quelques mois. Mais quand son fils l'a essayé, il a impressionné tout le monde, et ce, même s'il a fallu installer des coussins pour qu'il puisse atteindre les pédales. «Finalement, je ne me suis jamais assis dans l'auto», rigole le père.

Cette saison, Raphaël a déjà complété des courses au New Hampshire, au Vermont et dans le Maine, en plus du Frameco 150, couru en mai à l'Autodrome Chaudière. Il y a obtenu son meilleur résultat cette année, une sixième place. Pas trop mal pour une saison qualifiée par son père et lui de période d'apprentissage.

Si Raphaël connaît une telle progression, c'est qu'il est un vrai passionné. «Il écoute toujours des courses», raconte son père. «Au déjeuner, il a une toast dans une main et son laptop dans l'autre et il écoute des courses.» Il est aussi un adepte du E-Racing, un jeu en ligne.

Tout ça dans le but avoué d'atteindre les sommets de son sport : la Coupe Sprint, en NASCAR, là où se démarque Denny Hamlin. «Raphaël a toujours dit : "Un jour, je vais vous amener à Daytona, et je vais être sur la track", affirme François Lessard. «Tant qu'il va répondre, on ne reculera pas. On va avancer tout le temps.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer