Danica Patrick à l'Autodrome Chaudière l'an prochain?

Les promoteurs de l'Autodrome Chaudière aimeraient bien convaincre... (Photo AFP, Rey Del Rio)

Agrandir

Les promoteurs de l'Autodrome Chaudière aimeraient bien convaincre Danica Patrick de venir pratiquer son art sur le quart de mille de Vallée-Jonction.

Photo AFP, Rey Del Rio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la veille d'accueillir Denny Hamlin en piste, samedi, les promoteurs de l'Autodrome Chaudière voient encore plus grand pour l'an prochain. Ils ambitionnent d'amener Danica Patrick sur le quart de mille asphalté de Vallée-Jonction.

«Tous les promoteurs d'autodromes voudraient l'avoir chez eux. Avec Dale Earnhardt Jr, c'est elle qui fait vendre le plus de souvenirs dans le NASCAR. Alors c'est sûr que Danica Patrick fait partie de notre liste», a révélé André Poulin au Soleil, mercredi. Kevin Harvick, grand champion de la Coupe Sprint l'an dernier, se retrouve aussi dans la mire du circuit beauceron.

Poulin et Yves Pelchat sont promoteurs locataires de l'Autodrome Chaudière pour cette année et l'an prochain. À terme, le duo pourrait l'acheter aux propriétaires et anciens promoteurs, Dany Lagacé et Kevin Roberge.

Lagacé et Roberge ont démarré en trombe il y a deux ans en attirant Kyle Busch sur leur ovale incliné. Coup de circuit répété l'an passé, avec un peu moins de succès aux guichets.

Selon Poulin, la présence de Busch a captivé quelque 6000 spectateurs en 2013, contre 4500 l'an dernier. Deux soirées à succès considérant que la foule moyenne à Vallée-Jonction navigue entre 2000 et 2500 personnes.

«Il faut changer de pilote invité chaque année», en conclut celui qui était déjà directeur de l'endroit depuis plusieurs années.

Avec le changement de mains, les lignes ont été lancées à l'eau sur le tard, cette année, en février. Et Hamlin avait d'abord reçu le feu rouge de son médecin, avant d'effectuer un virage à 180 degrés en mai.

S'y prendre d'avance

Poulin et Pelchat s'y prendront d'avance, dorénavant. Ils ont réservé la semaine du 10 octobre pour aller assister à une course de la deuxième ronde de la Chase, les séries éliminatoires du NASCAR, à Charlotte, en Caroline du Nord. Là, ils étayeront des négociations déjà entamées par l'entremise d'agents.

«Ça coûte un bon prix pour faire venir des grosses vedettes comme ça, mais Kyle Busch est venu deux fois et les gens ont bien répondu. Ça vaut la peine de faire venir une vedette par année. Il y a beaucoup d'amateurs de NASCAR, mais ils n'ont pas tous la chance d'aller voir des courses aux États-Unis», poursuit Poulin.

Ils avaient approché Patrick et Harvick pour cette année. Partie perdue d'avance dans le cas du champion, encore plus sollicité que tous ses rivaux durant la saison suivant son triomphe. La seule femme active au plus haut niveau du stock-car avait pour sa part un conflit d'horaire rendant impossible sa présence chez nous.

Troisième au classement final de la Coupe Sprint l'an dernier, Hamlin s'avère aussi un bon choix, assure le promoteur. Le pilote du bolide 11 FedEx est reconnu pour exceller dans les grandes occasions et affectionner les petites pistes comme celle de l'Autodrome Chaudière, qui fait 400 mètres. On le dit de plus chaleureux auprès des amateurs avec qui il se mêle volontiers.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer