Patinage de vitesse: Christopher Fiola sur lames et sur roues

L'un des meilleurs espoirs canadiens en patinage longue... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'un des meilleurs espoirs canadiens en patinage longue piste, Christopher Fiola, troque ses lames pendant l'été pour des patins à roues alignées. Il espère d'ailleurs se qualifier samedi pour les Jeux panaméricains en patinage de vitesse à roulettes.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Christopher Fiola fait partie des meilleurs espoirs au Canada en patinage longue piste. Il sera l'homme à battre au pays chez les juniors, la saison prochaine. Mais en attendant l'hiver et la glace, l'athlète de 18 ans performe aussi sur l'asphalte, en patins à roues alignées. Il veut participer aux Jeux panaméricains.

Cinq patineurs québécois partent aujourd'hui pour Toronto, où se tiennent samedi les épreuves de qualification de patinage de vitesse à roulettes pour les Panams. Outre Fiola, on compte Valérie Maltais, médaillée d'argent au relais sur glace de Sotchi. Les Jeux panaméricains comptent trois épreuves de roller de vitesse : 200 m contre la montre, 500 m régulier et 10 000 m aux points.

Natif de Montréal, Fiola vit à Québec. Après s'être fracturé les deux jambes la même année, il est passé de la courte à la longue piste. Et a voulu se rapprocher de l'anneau de glace Gaétan-Boucher, où il patine dorénavant 12 mois par année.

Dans la métropole, Fiola roulait sur le circuit Gilles-Villeneuve. Il est ce qui ressemble le plus à une Formule 1 dans l'univers du patin à roues alignées. Deux fois cinquième l'an dernier au Festival panaméricain olympique, au Mexique, il a déjà fait des courses aux États-Unis. S'il délaisse le roller, c'est par simple manque d'opportunités dans un sport peu développé.

Il saute donc à pieds joints sur l'aide financière de la Fédération québécoise de patinage de vitesse pour son voyage à Toronto. La fédé provinciale paie aussi pour l'entraîneur, Steve Robillard.

Fiola s'est de plus réjoui de mettre la main sur un chèque de 2000 $ de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec, mercredi. En tout, 21 athlètes-étudiants se sont partagé 70 000 $ en bourses. Du lot, 10 sont liés aux régions de Québec et de l'Est, soit pour en être originaires ou pour s'y entraîner.

Une bourse pour Foster

Citons le taekwondoïste Vincent Foster, de Québec, qui fera bon usage de ses 4000 $. Il revient à peine de Russie, où il a combattu aux Championnats du monde, et s'embarque bientôt pour la Corée, en vue de l'Universiade. Il se rend à Gwangju à ses frais.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer