Marie-Pier Beaudet accroche son arc

Marie-Pier Beaudet... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Marie-Pier Beaudet

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'archère Marie-Pier Beaudet prend sa retraite. La «triple olympienne» de 28 ans dit vivre un mélange de deuil et de soulagement depuis qu'elle a pris cette décision, il y a quelques jours. «Je veux me concentrer sur ma vie personnelle. [Mais] ça me fait quelque chose. C'est ce que j'ai fait le plus longtemps dans ma vie», a affirmé l'athlète de Québec, samedi.

C'est en 2002 que Beaudet a vécu son plus beau moment en carrière. Alors qu'elle n'avait que 15 ans, elle remporte sa première compétition internationale, en Arizona. «Ce jour-là, j'ai senti la flamme olympique s'allumer en moi.»

Une flamme qui l'a portée jusqu'aux Jeux d'Athènes (2004), de Pékin (2008) et de Londres (2012). En Grèce, elle est devenue la plus jeune archère de l'histoire à représenter le Canada aux JO. Pour Beaudet, ces grands rendez-vous du sport ont été «une expérience formidable. Il n'y a rien qui égale ça. C'est une place où on apprend beaucoup».

À la fin de 2012, Beaudet a su qu'elle était atteinte du trouble de la personnalité limite, un problème de santé mentale grave. C'est pour cette raison qu'elle s'est retirée de la compétition en 2013. L'an dernier, sa santé lui a permis de faire un retour. Elle s'est classée deuxième au Canada.

Beaudet ne quitte pas la compétition en raison de ce problème. Elle assure même que le tir à l'arc l'a aidée à se sentir mieux. «C'est la seule chose dans laquelle j'ai pu m'épanouir à 100 %, que j'ai pu faire pour moi. Ça m'a tenu loin de tous mes autres échecs [...] Je m'ouvre maintenant les yeux pour découvrir autre chose», dit-elle avec candeur.

La femme de 28 ans pourra se concentrer sur ses études en soins infirmiers, au Cégep de Lévis-Lauzon. À plus long terme, elle ne dirait pas non à une carrière de juge en tir à l'arc. «Il n'y a qu'une seule juge de niveau international au Canada... et c'est ma mère. Elle prend sa retraite bientôt. Ça pourrait m'intéresser, mais plus tard», conclut Beaudet, ajoutant qu'elle continuera de pratiquer son sport favori par plaisir. Avec Sportcom

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer