Alex Harvey de retour en selle

La boutique La Vie Sportive et son propriétaire... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La boutique La Vie Sportive et son propriétaire Yves Jacques fournissent un vélo d'entraînement à Alex Harvey chaque année depuis quatre ans. «Mais je me souviens qu'avant mes premiers Championnats du monde juniors, en 2005,  j'avais pris mon vélo d'entraînement ici», s'est remémoré le fondeur, à propos de ce partenariat de longue date.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Cheveux longuets, barbe de plusieurs jours, casquette calée sur les yeux, Alex Harvey a l'air d'un gars en vacances. Le super fondeur vient pourtant de reprendre l'entraînement après un mois complet d'inactivité forcée par deux importantes opérations.

Mardi midi, il revenait de deux heures et quart de ski à roulettes à faible intensité dans son coin de Saint-Ferréol-les-Neiges. Il se promettait une séance de jogging en après-midi. Depuis une semaine, fini les travaux ménagers et les tâches de peinture à la maison. Le voilà de retour en selle.

«Onze centimètres à gauche, huit à droite», explique-t-il, en exhibant les deux cicatrices quasi symétriques qui ornent le bas de son abdomen. Le scalpel a laissé une trace encore plus longue sur le dessus de sa cuisse gauche, où les médecins ont prélevé un grand bout de veine pour rapiécer et agrandir chacune de ses artères iliaques.

Les responsables de ses problèmes de circulation sanguine dans les jambes lors des montées abruptes en style libre, parce que trop compressées par le mouvement de côté. Il pourra en plus s'entraîner plus à fond à vélo et à la course à pied.

«Je pense que ça va juste faire de moi un meilleur skieur. Je vais pouvoir utiliser mieux mes jambes», se réjouit celui qui a passé cinq heures et demie sous anesthésie générale le 20 mars et encore quatre heures le 1er avril.

Il avait subi le même genre d'intervention en 2008, mais seulement pour agrandir une section de cinq cm. Cette fois, les 19 cm rapiécés constituent l'entièreté de la section à problème. Ce qui lui fait dire que ses nouveaux morceaux sont, jusqu'à nouvel ordre, garantis à vie.

L'athlète de 26 ans vient de connaître une saison à succès couronnée par deux médailles individuelles aux Championnats du monde. L'équipe canadienne a ainsi racheté son échec olympique de Sotchi, entre autres avec l'ajout d'un testeur de skis pour le Québécois. Idée empruntée aux Norvégiens, comme le camion de fartage, deux ans plus tôt.

Petit recul

Harvey a lui-même travaillé à l'embauche d'un entraîneur norvégien, l'an dernier. Le contrat de Tor-Arne Hetland n'a toutefois pas été renouvelé par Ski de fond Canada. «C'est un peu un recul, oui, mais son mandat était surtout de relancer les gars de l'Ouest, Lenny [Valjas], Devon [Kershaw] et Ivan [Babikov]. Disons que ça n'a pas trop marché.

«Pour moi, c'était plaisant d'avoir ses conseils et ses stratégies surtout au sprint, mais on refait toujours les mêmes parcours, alors je les connais bien», assure-t-il.

Le trio de l'Ouest reviendra à son plan d'entraînement d'il y a trois ou quatre ans. L'époque où Kershaw avait fini deuxième au classement cumulatif de la saison, en 2012, un an après avoir remporté une médaille d'or en duo avec Harvey aux Mondiaux de 2011.

Le tout s'effectuera sous la supervision conjointe de Justin Wadsworth et de Louis Bouchard, l'entraîneur de Harvey ayant été promu comme co-entraîneur-chef canadien. Ce nouvel organigramme permettra à Harvey se sauter des étapes, selon lui, puisque le duo québécois adaptait toujours les plans de l'entraîneur-chef.

Soulignons l'ajout de l'espoir Jesse Cockney, 25 ans, de Yellowknife, au groupe d'entraînement dirigé par Bouchard. Harvey et ses acolytes partiront pour leur premier camp  estival le 18 juin, deux semaines à Canmore, en Alberta.

Passer par Québec pour aller à Las Vegas ou à Hawaii

Le premier Tour du Canada sera le point de mire de la saison 2015-2016 de Coupe du monde de ski de fond, et pas seulement pour Alex Harvey. L'absence de grand championnat au calendrier et le nombre élevé de points de classement en jeu de ce côté-ci de l'Atlantique convaincront les meilleurs fondeurs européens de traverser, assure-t-il. «Plusieurs veulent aussi en profiter pour aller passer leurs vacances de l'an prochain à Hawaii ou à Las Vegas, au lieu des destinations d'ordinaire plus proches pour eux comme Dubaï, l'Espagne ou encore les Îles Canaries», explique Harvey. Tenu du 1er au 12 mars 2016, le Tour du Canada servira de point final à la saison, avec entre autres un sprint devant le parlement de Québec le 4 mars et une poursuite de 15 km sur les plaines d'Abraham le lendemain. Gatineau et Montréal seront d'abord visitées et les quatre dernières étapes se tiendront en Alberta. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer