Le vrai travail débute pour Laurent Dubreuil

Charles Hamelin (à gauche), spécialiste du patinage courte... (PHOTO LE SOLEIL, YAN DOUBLET)

Agrandir

Charles Hamelin (à gauche), spécialiste du patinage courte piste, et Laurent Dubreuil, vice-champion du monde en patinage longue piste, se vouent respect et admiration.  Pour l'une des rares fois cette saison, ils ont eu la chance de se croiser, soit lors d'une conférence donnée par le triple champion olympique à l'Université Laval.

PHOTO LE SOLEIL, YAN DOUBLET

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Foi de Charles Hamelin, le plus gros de la tâche est à venir pour Laurent Dubreuil. «La saison prochaine, son objectif devra être de gagner. De battre le Russe! C'est sûr que ce ne sera pas facile. Mais quand tu es deuxième ou troisième, c'est là que le vrai travail commence.»

Dubreuil est le nouveau vice-champion de la saison de Coupe du monde sur 500 mètres en patinage de vitesse longue piste. Une assiette argentée glissée dans un coffret en bois témoigne de son exploit. Le patineur de 22 ans de Saint-Étienne-de-Lauzon l'avait sous le bras, mardi midi, dans l'atrium du pavillon De Koninck de l'Université Laval.

Comme une centaine d'autres personnes, surtout des étudiants, Dubreuil était venu entendre le triple champion olympique en patinage de vitesse courte piste. Hamelin avait trimballé ses médailles. Vêtue d'un chandail du Rouge et Or tout neuf, on apercevait dans l'assistance Marianne St-Gelais, aussi médaillée olympique en courte piste et blonde de Hamelin. Les trois ont signé des autographes.

Patineurs courte piste et longue piste se suivent de loin, se croisent rarement. S'ils ont huit ans d'écart et ne pratiquent pas la même discipline, Hamelin et Dubreuil se vouent respect et admiration.

«On suit le patinage longue piste dans l'équipe [de courte piste] et quand on voyait Laurent gagner médaille après médaille, c'était malade! Il finit deuxième au cumulatif de la saison, ce n'est pas par hasard. Son défi sera maintenant d'être aussi bon l'an prochain, même meilleur», affirme le résident de Sainte-Julie, qui aura 31 ans dans trois semaines.

Ces deux patineurs d'exception partagent la réputation de ne jamais donner de demi-mesure sur la patinoire, même à l'entraînement. «On dit de moi que je m'entraîne comme un robot», avance Dubreuil. «Et j'ai déjà entendu dire la même chose de lui. Je le prends quasiment comme un compliment, mais c'est faux. Tu vois que même s'il est très sérieux sur la glace, ce gars-là patine avec beaucoup de passion. C'est la même chose pour moi.»

«Être bon un an ou deux, c'est une chose. Mais se maintenir parmi les deux ou trois meilleurs de ton sport durant 10 ans, c'est vraiment incroyable», insiste Dubreuil. Hamelin a rapporté au moins une médaille individuelle des Championnats du monde 10 des 12 dernières saisons. En courte piste, c'est lui le Russe des autres, LE patineur à battre.

«Je n'ai jamais rien tenu pour acquis», explique Hamelin. «Jamais rien pris à la légère, jamais sous-estimé aucun adversaire. Tout ce que je fais, c'est en conséquence de gagner des courses. Si j'ai eu une bonne saison, je veux en avoir une meilleure l'année suivante!»

Si la recette s'avère gagnante, il ne s'agit pas de refaire le mélange 12 mois plus tard pour connaître autant de succès, prévient-il. «Il faut toujours s'améliorer, avancer.»

Hamelin se donne encore trois ans pour clore sa carrière, au terme de la campagne olympique de 2018. «Même si je ne voulais pas, je serai poussé par une certaine Marianne à arrêter», lance-t-il en riant, confirmant que le couple prendra sa retraite après Pyeongchang.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer