Championnat du monde de raquette: Joël Bourgeois vise le top

Joël Bourgeois, de Québec, est un des athlètes... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Joël Bourgeois, de Québec, est un des athlètes de la province qui souhaite détrôner le champion du monde en titre, le Français Stéphane Ricard.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) L'élite internationale de la raquette se donne rendez-vous à Québec aujourd'hui, à l'occasion du Championnat du monde ISSF, qui couronnera les meilleurs de la discipline dans les catégories sénior (10 kilomètres) et junior (5kilomètres).

Organisé par le Pentathlon des neiges à l'occasion du Carnaval de Québec, le Championnat du monde de raquette fait également office de sport de démonstration aux Jeux mondiaux d'hiver des maîtres. En provenance de 12 pays, près de 200 athlètes participeront à cette compétition de haut niveau.

Parmi les noms à surveiller, Joël Bourgeois, de Québec, sera dans la mire des amateurs. Champion du Pentathlon des neiges élite en 2012 et gagnant du Défi raquette du Pentathlon des neiges en 2014, l'athlète olympique des Jeux de 1996 et de 2000 aux 3000mètres steeple devrait donner du fil à retordre au champion du monde en titre, le Français Stéphane Ricard. C'est en tout cas ce qu'il souhaite.

«Je suis l'une des personnes qui entrent dans la course en espérant gagner. Mais je ne suis pas le seul et pas nécessairement le favori. En tant que champion, Stéphane Ricard a un titre à défendre. Il voudra sûrement prouver qu'il le méritait. Il y a toujours une grande pression sur le champion. En même temps, il va arriver de France, il subira le décalage horaire... De mon côté, je vais coucher chez moi, ce qui peut être un avantage. Mais je ne suis pas le seul coureur du Québec qui pourrait se faufiler dans le top...», a laissé entendre l'Acadien d'origine.

Chez les dames, la tenante du titre, l'Italienne Isabelle Morlini, a dû déclarer forfait en raison d'une blessure, ce qui assure d'ores et déjà qu'une nouvelle championne du monde sera couronnée à Québec. Parmi les athlètes ayant le potentiel de lui succéder, l'Américaine Amber Ferreira, qui avait mené l'étape de raquette du Triathlon d'hiver de Québec l'an dernier, et l'étoile montante trifluvienne Sarah Bergeron-Larouche, protégée de Joël Bourgeois, seront à garder à l'oeil.

Parcours de 2,5 km

Le parcours est fait d'une boucle de 2,5 kilomètres, qui partira sur le site principal du Carnaval, sur les plaines d'Abraham, longera les fortifications, passera en milieu urbain, de la Grande Allée jusqu'au palais de glace, puis empruntera la place Georges-V, pour se conclure en milieu accidenté, sur les plaines d'Abraham.

«Ce sera assez spécial, parce que c'est un parcours urbain. Mais chaque parcours a ses particularités. Dans ce cas-ci, la section de la Grande Allée, qui sera enneigée, aura un cachet différent. Et une neige différente aussi, puisqu'elle sera convoyée par camion. Ce ne sera donc pas une neige naturelle. En raquette, la condition de la neige change l'effet sous le pied», a noté Bourgeois, ajoutant toutefois que cela n'affectera pas pour autant les performances des athlètes.

Les deux départs du championnat seront donnés sur le site principal du Carnaval, à 14h pour les seniors et à 16h pour les juniors.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer