Volleyball Rouge et or: un affront de 3-0

Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a encore été un... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a encore été un des meneurs du Rouge et Or avec 15 attaques marquantes.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour la première fois en sept ans, les gars du Rouge et Or volleyball ont perdu un deuxième match régulier contre une équipe du Québec la même saison. Pire, ils l'ont perdu 3-0, un affront dont on ne retrace pas la dernière occurrence. Sur leur terrain de l'Université Laval en plus!

Ce qui fait que le 10e championnat de ligue consécutif attendra. «On a un bout difficile, nos performances sont plus que décevantes dans les trois derniers matchs. Je n'ai senti à aucun moment... Ça ne lève pas!» a lancé un Pascal Clément perplexe, après le revers de 25-22, 25-23 et 26-24 face aux Carabins de Montréal.

Cette défaite suit celle de 3-0 contre Dalhousie, la semaine dernière, aussi au PEPS, et la victoire de 3-2 de vendredi, à Sherbrooke, arrachée après avoir tiré de l'arrière 2-0. Le dernier revers de 3-0 du Rouge et Or contre un rival québécois remonte à près de deux ans, en série finale provinciale.

Les volleyeurs de l'UL (10-5) devancent encore les Carabins (8-6) au classement et, avec deux rencontres à jouer, devraient en principe ajouter un 31e championnat de saison en 34 ans. Sauf que... «On n'a pas un groupe très combatif. Nonobstant le retard au pointage, on accuse un retard dans l'action. Les joueurs devront y mettre un peu du leur» , déplore Clément.

Pas tout en noir

Le coach s'attarde à certains cas, dont son principal cogneur, le Chilien Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos, auteur de 15 autres attaques marquantes hier. «Vicho fait bien, mais le volley est un sport collectif. Je n'ai jamais été amateur des équipes à un joueur.»

Puis son capitaine, Olivier Jannini, peu utilisé durant la soirée. «Que ton capitaine ne soit pas sur le terrain, ça n'a pas de sens. Mais ses performances ne justifient pas qu'il soit sur le terrain», blâme le patron. «Si tu n'as pas confiance en tes moyens, tu pars avec deux prises», ajoute-t-il sur l'ensemble de sa troupe.

Clément ne voit quand même pas tout en noir. «Il faudrait être stupide pour nier qu'il y a du talent dans ce groupe. Mais plusieurs joueurs se cherchent et ne se trouvent pas. Ils vont y arriver par la simplicité», conclut-il.

Dans le volet féminin, les joueuses d'Olivier Caron n'ont pas fait mieux, s'inclinant 32-30, 25-18 et 25-17 contre les Carabins. Avec ce deuxième balayage de suite à domicile en matchs de ligue, les filles du Rouge et Or (11-4) cèdent le premier rang aux Carabins (12-3).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer