X Games: bretzel payant pour Alex Bellemare

La skieur acrobatique Alex Bellemare a obtenu une... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La skieur acrobatique Alex Bellemare a obtenu une médaille de bronze aux X Games 2015.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le bretzel d'Alex Bellemare était tellement bon qu'il lui a valu la médaille de bronze aux X Games.

Le skieur de la Mauricie a terminé troisième à l'épreuve de slopestyle, samedi, à Aspen, au Colorado. Les juges de la grand-messe annuelle des sports extrêmes ont particulièrement apprécié sa manoeuvre sur le troisième des six modules. Une rampe d'escalier où il entre avec une grande rotation de 450° et en ressort de la même façon, mais du côté inverse. Une acrobatie tournicotée nommée bretzel.

«J'ai mis plus d'emphase sur les rails. Il y a quelques années, cette descente n'aurait pas payé autant, mais je suis bien content que les juges y accordent plus d'importance aujourd'hui», a commenté Bellemare, qui n'a même pas tenté de rotation triple dans les sauts. À 21 ans, le natif de Saint-Boniface s'inscrit dans la lignée des spécialistes des parcs à neige (jibbers) qui ont fait la renommée du Québec dans le milieu.

Quatrième aux X Games en 2013, Bellemare n'avait pu se qualifier pour les Jeux olympiques, l'an dernier, ralenti par les blessures. Son homonyme et ami Alex Beaulieu-Marchand, de Saint-Augustin, s'était rendu à Sotchi. Une blessure au genou subie en qualifications, jeudi, l'a toutefois empêché de prendre part à la finale du slopestyle et au big air, samedi.

L'Américain Nick Goepper a profité de ce désistement pour se glisser dans la ronde ultime et finalement en sortir vainqueur pour une troisième année de suite. Le champion olympique, Joss Christensen, un autre Américain, a fini deuxième.

Chez les femmes, la recrue de Québec Anouk Purnelle-Faniel n'a pu faire mieux qu'une septième position sur huit concurrentes. À tout juste 20 ans et avec à peine trois ans de ski acrobatique dans le corps, elle participait à ses premiers X Games.

«C'est gros»

«J'étais assez nerveuse, mais j'ai beaucoup appris. Les X Games ne se comparent à aucune autre compétition à laquelle j'ai participé. C'est gros! C'est mieux que ce que je pensais», a dit Purnelle-Faniel

Championne olympique de la discipline, l'Ontarienne Dara Howell a mérité le bronze. Deux absentes de marque, blessées : Kim Lamarre (Lac-Beauport), troisième aux JO et aux X Games l'an dernier, ainsi que la Montréalaise Kaya Turski, quatre fois reine de l'épreuve à Aspen.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer