Nage synchronisée: Gabrielle Boisvert dans l'équipe canadienne

Gabrielle Boisvert... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Gabrielle Boisvert

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après 14 ans à s'échiner dans la piscine Lucien-Flamand du centre Wilbrod-Bhérer, dans le quartier Saint-Roch de Québec, Gabrielle Boisvert a enfin reçu l'appel qu'elle attendait, mardi. L'athlète de 20 ans de Cap-Rouge vient d'être sélectionnée dans l'équipe canadienne de nage synchronisée.

Boisvert pourrait revêtir le maillot unifolié aux Jeux panaméricains, à Toronto, en juillet prochain, et aux Championnats du monde FINA, à Kazan, en août. Les Jeux olympiques de l'été 2016, à Rio, s'avèrent l'ultime objectif à atteindre.

Mais l'entraîneure-chef Meng Chen accueille plus ou moins 16 nageuses au centre d'excellence de Montréal. Huit d'entre elles sautent dans l'eau à chaque compétition. Toutes les candidates s'astreignent à une séance de sélection annuelle, comme celle de la fin novembre où Boisvert a retenu l'attention.

«Le plus dur est fait. C'était d'être sélectionnée pour la première fois et de montrer que j'en valais le coup», s'est félicitée celle qui devient la première de la région de Québec à atteindre ce niveau depuis Élise Marcotte (L'Ancienne-Lorette) et Valérie Welsh (Saint-Nicolas). Elles ont pris leur retraite après les JO de 2012, tout comme Marie-Pier Boudreau-Gagnon (Rivière-du-Loup), autre gloire du club Synchro Élite dont fait partie Boisvert.

«Ma sélection me donne beaucoup d'espoir pour Rio», a expliqué l'étoile montante, dans un échange de messages par Facebook. «Le Canada n'a pas encore sa place assurée à ces Jeux, mais l'objectif d'y participer est plus atteignable et je trouve ça très motivant. C'est le résultat de tant d'effort et de persévérance, même si mon parcours n'a pas été très facile. C'est un beau sentiment d'accomplissement.»

Les retraites récentes des Chloé Isaac, Stéphanie Leclair et Sarah Brunin-Brouillette ont ouvert des postes. Boisvert doit se rapporter à Chen le 6 janvier, ce qui lui laisse peu de temps à travers les Fêtes pour s'organiser et déménager.

L'équipe canadienne revient tout juste de Pékin, où elle est montée sur le podium du Trophée mondial pour la première fois en trois ans, derrière la Chine et la Russie. Le Mexique et l'Espagne étaient aussi en lice. Il s'agissait de la dernière compétition de la saison 2014.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer