Blessé, Laurent Dubreuil pourrait rater la prochaine Coupe du monde

De l'anneau de glace de Sainte-Foy, le préparateur... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

De l'anneau de glace de Sainte-Foy, le préparateur physique Philippe T. Richard et l'entraîneur Gregor Jelonek suivent de près les succès de Laurent Dubreuil en Coupe du monde.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sur l'anneau de glace, la ligne entre l'ombre et la gloire est mince comme une lame de patin de vitesse. Laurent Dubreuil l'apprend encore à ses dépens, alors qu'une élongation à la cuisse pourrait lui faire rater les épreuves de Coupe du monde de vendredi et de dimanche.

«Il s'est claqué l'ischio à l'entraînement», a révélé Gregor Jelonek, mercredi, quand Le Soleil est allé le rencontrer à l'anneau Gaétan-Boucher. L'entraîneur-chef du centre national d'entraînement de Sainte-Foy venait de discuter avec son patineur vedette, par Skype. Dubreuil est à Heerenveen, aux Pays-Bas, pour la quatrième étape de la Coupe du monde de longue piste.

La blessure date de mardi. Dubreuil n'a pas patiné mercredi et devrait en faire autant jeudi. «Ce n'est pas si grave. Ça va quand même bien et les courses importantes sont après Noël. Laurent ne courra pas le risque de se blesser davantage, mais d'après lui, il devrait être capable de patiner vendredi et dimanche pour ses courses», indique Jelonek.

N'empêche que ce muscle froissé ralentit Dubreuil dans un fabuleux élan. L'athlète de Saint-Étienne-de-Lauzon vient d'obtenir trois médailles consécutives, ses trois premiers podiums en Coupe du monde senior. Il pointe deuxième au classement général du 500 m avec six tops huit en six courses. 

Mais tout cela reste fragile. Dubreuil le sait de première main depuis l'hiver dernier, quand une simple perte d'équilibre aux sélections canadiennes lui a coûté sa qualification olympique.

«Une course, ça reste juste une course», insiste Jelonek. «Les Olympiques, oui, c'est décevant, mais ça reste juste une course. Maintenant, il n'y a plus personne qui parle des Jeux de Sotchi. Un gars a le droit de vivre sa déception et ça ne m'inquiétait pas, mais à un moment donné, on repart.»

Inspiration néerlandaise

Ce que Dubreuil a fait. Poussé par son coach, Jelonek, et son préparateur physique, Philippe T. Richard. Les méthodes d'entraînement ont été révisées. Un programme inspiré des Néerlandais a été adopté, plus de volume à basse intensité. Changer les lames, aussi. Changer les patins, même.

«Là, ça marche, mais ce n'est pas juste ça. C'est un ensemble de choses qui font qu'un athlète performe. Parfois, juste de changer, ça fait du bien.»

L'entraîneur parle aussi de confiance. Pour la première fois, fin octobre, Dubreuil a gagné le 500 m des sélections canadiennes. Impulsion vers ses surprenants succès actuels en Coupe du monde.

Rien qu'une 12e place ébranlerait, croit Jelonek. «En Coupe du monde, tout le monde est bon. Ça se joue sur des centièmes de seconde. Il faut atteindre son maximum au bon moment et ça reste des Coupes du monde, pas encore les Championnats du monde. Après cinq semaines, ce serait normal d'avoir une baisse. Je pense même que ce serait sain. Tu ne peux pas tout le temps être au top

Il souligne la verdeur de son protégé de 22 ans, qui côtoie des rivaux de 5 à 10 ans plus âgés. Seuls le phénomène russe Pavel Kulizhnikov (20 ans, 3 fois l'or, 1er au cumulatif) et son compatriote Ruslan Murashov (21 ans, 5e) sont plus jeunes.

Après Heerenveen, Dubreuil rentre à Québec, lundi. Sa place est faite pour les autres Coupes du monde et les Championnat du monde sur 500 m, mais il tentera sa chance sur 1000 m aux sélections de Calgary, début janvier. Il retournera dans le nord des Pays-Bas début février avec Jelonek, pour Coupe du monde et Mondiaux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer