Éric Bédard: revenir pour mieux repartir

Comme entraîneur, Éric Bédard a traîné son baluchon... (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Comme entraîneur, Éric Bédard a traîné son baluchon à travers l'Europe. Il a aidé les Allemands à Vancouver, en 2010, puis mené les Italiens à trois médailles à Sotchi, l'hiver dernier. Puis en mars, il dirigeait les hommes de l'équipe nationale française, avant de plier bagage en octobre et de revenir au Québec.

Photo Le Soleil, Pascal Ratthé

(Québec) Le mois passé, Éric Bédard dirigeait les gars de l'équipe nationale de France, à Font-Romeu, dans les Pyrénées. Hier, il conseillait des espoirs régionaux de Québec, au Pavillon de la jeunesse. Où sera-t-il la semaine prochaine? Il devrait le savoir d'ici vendredi.

Quadruple médaillé olympique en patinage de vitesse sur courte piste, dont deux fois l'or au relais, Bédard a poursuivi sa carrière sur glace comme entraîneur après les Jeux de 2006, ses troisièmes et derniers comme athlète. Il a aidé les Allemands à Vancouver, en 2010, puis mené les Italiens à trois médailles à Sotchi, l'hiver dernier. Autant de podiums que les Canadiens avec une fraction du budget.

En mars, les coupes italiennes l'ont dirigé dans les bras de la Fédération française des sports de glace (FFSG). Et de son président Didier Gailhaguet. Mieux connu ici pour son implication dans le scandale de notation en patinage artistique aux JO de 2002, qui avait valu l'or à retardement et ex aequo au couple canadien Jamie Salé et David Pelletier.

Voilà qu'après six mois de brouille contractuelle avec Gailhaguet et la FFSG, Bédard a plié bagage et est rentré dans sa Mauricie natale, fin octobre. L'homme de 37 ans, sa blonde et ses deux enfants ont repris pleine possession du chalet de Sainte-Thècle, la maison de Trois-Rivières ayant été vendue avec son contenu durant l'été.

«Revenir ici n'est pas un recul pour moi», a-t-il assuré, hier. Les lundis et mercredis, il donne un coup de pouce à l'entraîneure-chef du centre régional d'entraînement en courte piste de Québec, la Hongroise Erika Huszár. «C'est cool. Il n'y a pas la pression de performance. Et je continue à parler de patin et de passion.»

Bédard donne des camps d'entraînement d'une semaine presque chaque été depuis 20 ans. «J'ai tenu mon premier en 1995, à Matane. L'été passé, je suis allé à Chicoutimi et à Trois-Rivières. Développer la relève, j'aime ça. Je vais essayer de rester au moins jusqu'aux Fêtes», tente-t-il de convaincre, sourire en coin.

En contact avec la France

Parce que depuis quelques jours, les offres se bousculent. Il examine quatre avenues d'emploi, dont certaines peuvent se croiser, trois au Canada et une en Europe. Cela sans compter un retour possible avec l'équipe de France. Le nouveau directeur technique national demande à le rencontrer. «La porte reste ouverte. Ils ont tellement de potentiel», laisse-t-il entendre.

N'empêche que Gailhaguet, qui l'a traité de «dictateur» et de «mercenaire» dans la presse française, est encore en poste pour au moins quatre ans. Et Bédard estime que la FFSG lui doit toujours 6000 euros. Il reste néanmoins en contact avec ses anciens protégés, comme en témoigne un texto reçu d'un patineur français, durant l'entrevue.

Et l'équipe canadienne, là-dedans? «J'aimerais ça, mais pas à n'importe quel prix. C'est une grosse machine.» Aux derniers Jeux olympiques, le Canada a mandaté une douzaine de personnes pour encadrer ses patineurs de courte piste.

L'Italie? Trois. Pas de préparateur physique, de psychologue sportif ou de nutritionniste. Ils ont laissé courir une patineuse enceinte de jumelles, Martina Valcepina, membre du relais médaillé de bronze. Les petites sont nées fin septembre et s'appellent Camilla et Rebecca.

À Sotchi, le Canada a gagné trois médailles en patinage de vitesse courte piste, la pire récolte olympique en 20 ans, soit cinq Jeux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer