Cross-country: ambitions réalistes du Rouge et Or

Nicolas Morin, Marguerite Plante-Dubé, l'entraîneur du Rouge et... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Nicolas Morin, Marguerite Plante-Dubé, l'entraîneur du Rouge et Or en cross-country Félix-Antoine Lapointe, Charles Philibert-Thiboutot et Frédérique Latraverse se sentent d'attaque pour les Championnats canadiens qui se dérouleront samedi à Terre-Neuve.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) À quelques jours de la présentation des Championnats canadiens de cross-country, jamais les ambitions du Rouge et Or n'auront semblé aussi réalistes. Félix-Antoine Lapointe qui, en début de saison, espérait voir sa troupe finir parmi les huit meilleures équipes du côté féminin et dans le top 3 du côté masculin, se présentera à St-John's avec une formation classée septième au pays chez les femmes et troisième chez les hommes.

«Nous avons connu une saison extraordinaire. Nos résultats ont été très satisfaisants et prometteurs aux championnats provinciaux. Nous avons toujours dit que notre objectif ultime était de bien nous positionner sur la scène nationale. Et on pense pouvoir bien faire à Terre-Neuve, samedi», a mentionné l'entraîneur-chef de la formation lavalloise, dont l'équipe s'est signalée lors des championnats provinciaux en terminant première tant chez les femmes que chez les hommes. Mieux encore, les athlètes du Rouge et Or ont pris cinq des sept premières places au classement féminin et six des sept premières au classement masculin.

Troisièmes au classement national l'année dernière et deuxième en 2012, le Rouge et Or pourra de nouveau compter sur Charles Philibert-Thiboutot, gagnant du titre provincial. Il sera entouré par Nicolas Morin, médaillé d'argent lors des provinciaux, Alex Ricard, Benjamin Raymond, Dany Racine, Alexis Lavoie-Gilbert, Gabriel Legault et Jean-Daniel Labranche comme réserviste. 

Guelph étant dans une classe à part, Lapointe visera l'une des deux autres places restantes sur le podium. Les adversaires de l'UL seront Windsor, McMaster et Victoria.

«Ma forme sur les longues distances est meilleure qu'elle l'était l'année passée», a indiqué Philibert-Thiboutot qui a mérité la médaille d'argent il y a un an. «Il ne me reste plus beaucoup de places au classement à retrancher. C'est l'or que je vise à Terre-Neuve.»

Réserviste pour le Rouge et Or lors des nationaux de 2013, Morin a indiqué que l'expérience qu'il avait acquise lui permettrait d'être prêt pour la compétition de cette année. «J'avais eu un début d'année incertain à cause de problèmes de santé. Mon résultat lors des provinciaux est quelque chose de vraiment motivant pour les canadiens.»

Seizièmes lors des nationaux de 2013, la troupe lavalloise sera menée par Marguerite Plante-Dubé, médaillée d'argent aux provinciaux, et Frédérique Latraverse, qui l'a suivi au classement. Francesca Bernatchez, Laurence Côté, Marilou Ferland-Daigle, Jeanne Mercier et Anaïs Deschênes compléteront la formation.

«La lutte sera assurément plus corsée aux championnats nationaux», a indiqué Marguerite. Nous allons nous mesurer aux meilleures athlètes au Canada. J'aimerais donc me classer dans le top 30. Je pense que c'est réaliste.»

«Un peu intimidant»

De son côté, Frédérique a expliqué qu'elle travaillerait avec Marguerite lors des nationaux. Elle a ajouté qu'elle serait très satisfaite si elle finissait la compétition parmi les 30 premières. «Compétitionner contre les meilleures au pays, c'est un peu intimidant. Mais je suis très motivée. Et comme nous arriverons à Terre-Neuve un peu en avance, nous aurons le temps de bien nous préparer. Je serai donc focus et prête. Je pense que ça pourra juste bien aller.»

Parlant des objectifs collectifs du Rouge et Or qui vise une place dans le top 8 cette année, Marguerite a mentionné que son équipe avait beaucoup plus de profondeur cette saison et qu'elle était plus en santé. «Nous avons eu une belle progression et toutes les filles ont montré qu'elles étaient de calibre à performer aux canadiens. Nous serons donc prêtes.»

Parcours exigeant et météo possiblement capricieuse

Pour la première fois de son histoire, c'est du côté de Terre-Neuve que Sport interuniversitaire canadien tiendra son championnat national de cross-country. Organisé par l'Université Memorial de St. John's, l'événement sera couru au club de golf Pippy Park. «Un parcours assez exigeant selon ce que nous avons vu sur vidéo», a indiqué Félix-Antoine Lapointe, l'entraîneur-chef du Rouge et Or. «Il est très côteux. Le fait que nous nous entraînons sur les plaines d'Abraham devrait nous avantager. Nous devrions pouvoir profiter d'une bonne préparation pour le national.» De son côté, Philibert-Thiboutot a mentionné que même si en tant que coureur de piste, il aimait compétitionner sur le plat, il était quand même à l'aise dans les parcours vallonnés. «Je suis capable de performer dans les côtes. Le bémol, selon ce que nous a dit l'organisateur de la compétition, sera les conditions climatiques. On pourrait être obligé de compétitionner sous la neige et la pluie sur un terrain en boue. Et ça, ça pourrait me donner un peu plus de difficultés. Mais j'essaie de ne pas penser à ça.»  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer