Basketball du Rouge et Or: Linda Marquis abandonnera son poste

Le 13 février 2013, Linda Marquis a remporté... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le 13 février 2013, Linda Marquis a remporté sa 500e victoire en carrière en tant qu'entraîneure-chef de l'équipe féminine de basketball du Rouge et Or. Sous sa gouverne, le Rouge et Or a remporté 16 titres provinciaux, dont 7 de suite entre 2005 et 2011. Elle a aussi mené ses joueuses à une médaille d'argent lors des nationaux de 2002.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Onde de choc au PEPS de l'Université Laval, mercredi. Linda Marquis a annoncé qu'elle abandonnait ses fonctions d'entraîneure-chef de l'équipe féminine de basketball du Rouge et Or. À compter de lundi, elle oeuvrera au sein du Service des activités sportives de l'Université Laval, où elle occupera le poste de coordonnatrice aux opérations des activités d'excellence.

«Un choix déchirant que j'ai fait après une dure réflexion», a mentionné la coach, incapable de retenir ses larmes au moment de s'adresser aux membres des médias. «Mais ma famille et mes amis proches m'ont fait cheminer et ils m'ont aidée à prendre ma décision. J'ai choisi de penser à moi. Physiquement et mentalement, je pense que j'ai assez donné. Et là, j'ai devant moi un beau défi qui m'intéresse parce qu'il cadre avec ma philosophie de toujours prôner l'étudiant-athlète.»

Au SAS de l'Université Laval, Mme Marquis sera notamment responsable de la conformité des étudiants-athlètes du Rouge et Or aux règles d'admissibilité de l'université et du sport universitaire québécois et canadien. Elle assurera également le suivi pédagogique des étudiants-athlètes, ce qui lui permettra de conserver un contact avec eux.

C'est elle qui avait fait parvenir son curriculum vitae à la direction du SAS lorsque le poste de coordonnatrice avait été ouvert. En quelque part toutefois, elle l'avait fait sans vraiment penser qu'elle pourrait obtenir le poste.

«Il me reste encore un deuil à faire. Ce n'est pas facile pour moi de quitter une aussi belle équipe pleine de potentiel. Mais je vois quand même les beaux côtés de mon nouveau travail... Comme avoir des vacances à Noël en 2015. Je vais peut-être avoir une vie plus normale.... Mais je ne regrette rien. Je suis juste rendue à une autre étape.»

Elle a a indiqué qu'elle gardera de nombreux beaux souvenirs de ses 29 années de coaching avec le Rouge et Or. Sous sa gouverne, le Rouge et Or a remporté 16 titres provinciaux, dont 7 de suite entre 2005 et 2011. Elle a aussi mené ses joueuses à une médaille d'argent lors des nationaux de 2002. S'ajoutent sept titres d'entraîneure de l'année au Québec et deux autres sur la scène canadienne. Elle a aussi été entraîneure-adjointe de l'équipe du Canada aux Jeux olympiques de Sydney (2000)

Aider à la transition

Le départ de Linda Marquis a forcé le conseil d'administration du Rouge et Or féminin à se trouver une nouvelle entraîneure-chef. Le poste a été confié à Sonia Ritchie, qui assurera l'intérim d'ici la fin de la campagne. Celle-ci occupait déjà le poste d'entraîneure adjointe avec l'équipe.

Mme Marquis ne tournera cependant pas tout de suite la page sur sa carrière de coaching. Elle demeurera impliquée au sein de la formation lavalloise afin d'assurer que la transition se fasse en douceur.

«J'ai déjà la moitié de la saison de faite. Oui, je vais encore être là pour coacher lors de matchs et des entraînements. Les gens ici ont été assez gentils de me donner la chance de le faire. On ne veut pas que mon départ devienne une distraction pour l'équipe à quelques mois de la présentation du Championnat canadien chez nous. On veut que les filles écopent le moins possible. Je vais donc terminer l'année et peut-être qu'à la mi-mars, ce sera la fin.»

«Par la suite, je vais continuer à suivre l'équipe. C'est certain, Je vais être sa fan numéro un et je vais probablement être sur le conseil d'administration du club.»

Le poste intéresse Ritchie

Nommée entraîneure-chef intérimaire du Rouge et Or, Sonia Ritchie n'a pas caché son grand intérêt d'occuper le poste à long terme. «J'ai toujours été passionnée de basket. Et j'ai travaillé comme coach ailleurs. C'est donc certain que le poste m'intéresse», a expliqué l'ex-porte-couleurs du Rouge et Or, qui a dirigé les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy de 1992 à 2005. «Reste à voir ce que les gens du conseil d'administration décideront de faire à la fin de la campagne. Je serai dans le processus à partir de là. Mais pour le moment, je me concentre sur cette année.»

Elle ne croit pas que l'annonce du départ de Linda Marquis ébranlera à long terme l'équipe, cette saison. Le grand défi, c'est maintenant alors que ses filles devaient encaisser le choc. «Par la suite, je n'ai pas l'impression que le départ de Linda va déranger le club. Linda et moi travaillons en étroite collaboration depuis le mois d'août. Les filles ne verront donc pas beaucoup de changement à ce niveau, puisque nous continuerons à le faire jusqu'à la fin de l'année. C'est probablement à la fin du canadien qu'elles devront faire un deuxième deuil. Mais je pense néanmoins que la situation telle qu'elle se présente est un plus. Les joueuses vont pouvoir profiter au maximum de leur année avec Linda et de ce qu'elle apporte. Elles pourront encore plus l'apprécier et aussi la remercier.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer