Grand Prix du Japon: Bianchi dans un état critique

Il ne restait que neuf tours à faire... (Photo AFP, Toru YAMANAKA)

Agrandir

Il ne restait que neuf tours à faire à la course lorsque le Français Jules Bianchi est entré en collision avec une grue de dépannage, dans une courbe.

Photo AFP, Toru YAMANAKA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jim Armstrong
Associated Press
Suzuka, Japon

Le pilote de Formule Un Jules Bianchi reposait dans un état critique, dimanche, à Tokyo, après avoir été impliqué dans un grave accident au Grand Prix du Japon.

Le pilote français, âgé de 25 ans, était inconscient lorsqu'il a été transporté à l'hôpital, après que son bolide eût frappé une grue de dépannage, sous une forte pluie au circuit de Suzuka. Il a été opéré d'urgence après qu'un test d'imagerie par résonance magnétique eut révélé une blessure très sérieuse à la tête.

Selon le réseau BBC Sports, il a été placé en soins intensifs après l'intervention et respirerait par lui-même.

Il ne restait que neuf tours à faire à la course lorsque Bianchi est entré en collision avec la grue, dans une courbe, où Adrian Sutil, sur Sauber, venait lui aussi d'être impliqué dans un accident sans gravité. La grue s'apprêtait à déplacer la voiture de Sutil.

«J'ai fait de l'aquaplanage, a noté Sutil. La pluie était de plus en plus forte. Un tour plus tard, alors que le drapeau jaune était toujours sorti, Jules a négocié le virage et fut victime du même piège que moi. C'était le même genre d'accident, mais avec des conséquences bien différentes. La grue est sortie pour venir retirer ma voiture de la piste, et c'est là que ça s'est produit.»

La course de dimanche s'est mise en branle à 15h, heure locale. La menace d'un typhon s'approchant des côtes japonaises a suscité de nombreuses discussions au sujet de la possibilité de devancer le départ de la course.

Au moment de l'accident, la pluie tombait avec vigueur et le ciel s'assombrissait. De nombreux pilotes se sont plaints de la noirceur.

Les neuf premiers tours se sont déroulés derrière la voiture de sécurité, et des cordes ont recommencé à tomber sur la piste en fin de course.

La FIA a émis un communiqué portant sur l'accident.

«Au 42e tour, Adrian Sutil a perdu le contrôle de sa voiture, a dérapé et a heurté une barrière de sécurité située à l'extérieur du virage no 7. Les commissaires de piste ont sorti les doubles drapeaux jaunes avant l'entrée du virage afin de prévenir les pilotes de l'accident. Un véhicule d'urgence a été dépêché sur les lieux afin de soulever la voiture et de la transporter dans un endroit sûr, derrière les barrières de sécurité. Tandis que l'opération était en cours, le pilote de la voiture no 17, Jules Bianchi, a perdu le contrôle de son bolide, a glissé au travers d'une zone-tampon et a heurté l'arrière du tracteur.»

La FIA a ajouté que lorsque les commissaires de piste ont indiqué que le pilote était blessé, des équipes médicales ont été dépêchées sur les lieux et la voiture de sécurité a été déployée. Un véhicule d'urgence a suivi, ainsi qu'une ambulance.

Bianchi a ensuite été retiré de son véhicule, transporté vers l'hôpital de piste, puis transféré par ambulance vers un hôpital situé à proximité.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer