Cross-country: le Rouge et Or comble les attentes

Benjamin Raymond, Laurence Côté, Charles Phillibert-Thiboutot et Marguerite... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Benjamin Raymond, Laurence Côté, Charles Phillibert-Thiboutot et Marguerite Plante-Dubé de l'équipe de cross-country du Rouge et Or de Laval qui est présentement classée deuxième chez les hommes et huitième chez les femmes au Canada.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La saison est encore jeune sur le circuit québécois universitaire de cross-country. Mais à la veille de la troisième épreuve de la saison, les équipes féminine et masculine du Rouge et Or ont obtenu des résultats à la hauteur des attentes de l'entraîneur-chef Félix-Antoine Lapointe... et même plus.

«Chez les hommes, nous sommes où nous voulions être à la mi-saison», a lancé le coach lavallois, dont les représentants sont classés deuxièmes au pays. «Mais chez les femmes, nous avons obtenu des résultats qui ont dépassé nos attentes. Après avoir terminé deuxièmes à McGill, nos filles ont fini premières à Sherbrooke. Elles sont présentement classées huitièmes au niveau national alors que notre objectif était une place dans le top 10 en fin d'année. Nous sommes donc très heureux de notre début de saison.»

Appelé à expliquer les succès de sa formation féminine, menée par Laurence Côté et Marguerite Plante-Dubé, Lapointe a indiqué que ses filles avaient beaucoup progressé lors des saisons d'hiver et d'été d'athlétisme et qu'elles étaient capables de transposer leurs succès en cross-country. Il a ajouté qu'il pouvait compter sur des effectifs en pleine santé.

Revenant sur les troisième et première places de ses hommes lors des deux premières épreuves de la saison, Lapointe a souligné qu'elles étaient très encourageantes compte tenu que Charles Philipert-Thiboutot, le pilier de la formation, n'y avait pas pris part. Choisi pour défendre les couleurs de l'équipe des Amériques à la Coupe continentale de l'IAAF en septembre au Maroc, il profite actuellement d'un repos bien mérité.

«Je commence à avoir hâte de reprendre l'entraînement», a mentionné Philibert-Thiboutot, qui devrait être de la compétition du 11 octobre à l'Université St. FX en Nouvelle-Écosse. «Surtout que nous sommes présentement à la plus belle période de l'année pour faire du cross-country. Ce n'est ni trop chaud ni trop froid.

«De plus, tout le monde se retrouve ensemble pour les entraînements, ce qui est plutôt rare lors des saisons d'athlétisme alors que la formation est fractionnée selon les distances que doivent parcourir les athlètes. On sent que l'esprit d'équipe est là. Ça me donne donc envie d'y retourner le plus vite possible.»

Dimanche sur les plaines d'Abraham

Philibert-Thiboutot s'est dit persuadé de retrouver toute sa forme à temps afin de défendre son titre de champion provincial de cross-country et sa troisième place au canadien de 2014. «Une de mes qualités d'athlète, c'est que je perds difficilement la forme. Quand je recommence à courir, j'ai juste les jambes plus légères.»

C'est dimanche, sur le coup de midi, que s'amorcera sur les plaines d'Abraham la troisième compétition de la saison du circuit universitaire de cross-country. Les femmes seront en action dans le cadre d'une épreuve de 4,5 km. Les hommes suivront à 13h et ils devront parcourir 7,5 km. Des volets collégial et civil précéderont ces deux courses.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer