L'Autodrome Chaudière surprend Kyle Busch

«La piste ici est un peu plus ovale.... (Le Soleil, Jocelyn Bernier)

Agrandir

«La piste ici est un peu plus ovale. Il faut donc constamment accélérer puis ralentir», observe le coureur automobile Kyle Busch.

Le Soleil, Jocelyn Bernier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Vallée-Jonction) C'est lundi en fin d'après-midi que Kyle Busch a pu réaliser ses premiers tours de piste à l'Autodrome Chaudière en prévision du Budweiser 150-Autobus La Québécoise disputé ce soir. Et selon ce qu'il a confié ce matin lors d'un point de presse, il a eu droit à une surprise de taille.

«Le circuit ne correspondait pas à l'idée que je m'en étais fait après l'avoir vu en photos, a-t-il indiqué. J'étais convaincu qu'il était assez large alors qu'il est pas mal étroit. Je m'en suis aperçu dès que j'ai commencé à rouler. Et j'ai eu un peu difficulté à sortir des coins. J'ai même dû changer les ajustements sur ma voiture afin d'optimiser son rendement dans les courbes.»

Busch a continué en disant qu'il s'attendait aussi à piloter sur un circuit plus rond, à l'image de la grande majorité des petites pistes du côté américain. Il a expliqué que sur ceux-ci, un pilote peut plus facilement contrôler sa course puisqu'après avoir trouvé sa ligne sur la piste et la vitesse maximale à laquelle il peut rouler sans risquer de déraper, il n'a qu'à les garder pendant qu'il accumule les tours.

«La piste ici est un peu plus ovale. Il faut donc constamment accélérer puis ralentir. Et c'est plus difficile de trouver l'endroit parfait pour passer dans les courbes. J'ai même dû consulter Kevin Roberge afin qu'il me conseille.

«Je crois malgré tout que nous courrons à deux voitures de large ce soir. Les gars vont prendre quelques tours afin de chercher leur ligne. Et à partir du moment où ils vont la trouver, la course va s'animer et l'espace utilisé sur la piste va s'élargir. C'est toujours comme ça.»

Busch a mentionné qu'il profiterait peut-être d'un avantage, ce soir. Comme il en sera à sa première course PASS cette saison, sa place sur la grille de départ sera déterminée en fonction de ses performances en qualifications. En comparaison, les pilotes ayant déjà remporté une épreuve ne pourront pas avoir une place dans le top 10, et ce, peu importe où ils se qualifieront. Interrogé si la course de ce soir pouvait être le deuxième volet de la bataille qu'il avait livrée à Patrick Laperle à Oxford, Busch a répondu que tout était possible. On se rappellera que le Québécois, parti deuxième derrière Busch, avait mené pendant 113 des 200 tours de l'épreuve, mais l'Américain lui avait volé la victoire avec un dépassement à l'extérieur en fin de course,

«Ça va dépendre d'un paquet de choses. Comme où il se qualifiera par rapport à moi. Mais il y a une chose de sûre, je souhaite gagner ce soir.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer