Le Rouge et Or affrontera l'Alberta en volleyball masculin

Pascal Clément croit que son équipe a les... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Pascal Clément croit que son équipe a les outils et le talent nécessaires pour vaincre les Golden Bears de l'Alberta, même si ces derniers l'ont battue à trois reprises cette saison.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) Les dés sont jetés. Les porte-couleurs du Rouge et Or connaissent maintenant leurs adversaires pour le match qu'ils disputeront en lever de rideau du Championnat canadien de volleyball présenté au Stade couvert de l'Université Laval. Classés cinquièmes, ils croiseront le fer avec les Golden Bears de l'Alberta, quatrièmes favoris.

«J'étais certain que l'on jouerait contre l'Alberta ou Western Ontario, a avoué l'entraîneur-chef Pascal Clément. Depuis déjà une semaine ou deux, ça commençait à se tramer. Pas pour les Golden Bears, mais pour le troisième de l'Ouest. Je savais que l'on allait affronter le club qui finirait troisième dans l'Ouest ou le deuxième de l'Ontario parce que l'on ne jouerait pas contre UNB, Montréal, le premier de l'Ouest et les champions de l'Ontario.

«Par contre, je suis un peu surpris que l'on soit classés cinquièmes. Je croyais que l'on allait plutôt être troisièmes ou quatrièmes. Mais bon, comme on aurait affronté de toute manière l'Alberta, cinquième au lieu de quatrième, ça ne change pas grand-chose pour notre match de première ronde.»

L'entraîneur-chef du Rouge et Or a ajouté que le classement de son équipe lui donnait cependant un tirage excessivement difficile. «Nous affronterons d'abord les Golden Bears qui ont été classés premiers toute l'année. Et ce n'est pas parce qu'ils ont perdu deux matchs serrés qu'ils ne sont plus bons. Nous pourrions ensuite jouer contre le champion de l'Ouest en demi-finale. C'est un parcours qui ressemble un peu à celui que nous avons eu l'année dernière. On va donc prendre nos matchs un après l'autre. Le buffet est grand, on va y aller petit à petit.»

Même si le Rouge et Or a perdu les trois matchs qu'il a livrés aux Golden Bears cette saison, Clément croit que sa troupe a les outils et le talent nécessaires pour venir à bout de la formation albertaine. Il a cependant ajouté que ses hommes auraient leur plus gros défi de la saison vendredi (20h). «À cause de l'enjeu et à cause de la qualité de notre adversaire.»

L'entraîneur-chef a mentionné que peu importe les performances de son équipe lors du national, une seule raison les expliquera, soit la forte opposition offerte par les Carabins en fin de semaine dernière lors de la finale provinciale. «Si on gagne, les gens vont dire que l'Université de Montréal aura été un très beau cadeau, qu'en nous secouant, elle nous aura permis d'être focus pendant tout le championnat. Et si on perd, ils diront que les Carabins nous ont shakés et que l'on a été incapables de nous relever. C'est un pile ou face. Il n'y a même pas de zone grise.»

Ressortir les notes

Clément a ajouté qu'il croyait que le fait d'avoir remporté la finale sur un coup de dé pourrait avoir des effets positifs. «Ça nous met sur les dents. On doit être vigilants. On n'a pas le choix de travailler sur notre préparation mentale.»

Clément a pris beaucoup de notes lors du passage des Golden Bears au Québec en début de saison. «Nous sommes une équipe avec un style complètement différent des formations de l'Ouest à cause des gabarits physiques de nos joueurs. Et le fait de ne pas être complètement dans l'inconnu est important dans un match comme celui de vendredi.»

Champions de l'Ouest, les Bobcats de l'Université Brandon amorceront le championnat national en tant que favoris. Sixièmes au classement final de la saison régulière, ils ont tour à tour battu en séries les Huskies de la Saskatchewan, les Golden Bears et les Spartans de Trinity Western, classés numéros deux en fin de semaine devant les Marauders de McMaster, les champions de l'Ontario. Suivent ensuite au tableau les Golden Bears, le Rouge et Or, les Varsity Red de UNB (6e), les Mustangs de Western Ontario (7e) et les Carabins de l'Université de Montréal (8e).

NOTES : C'est aussi en fin de semaine, à l'Université de Sherbrooke, que sera présenté le Championnat canadien de volleyball féminin. Le Rouge et Or est classé huitième. Il affrontera en première ronde les Thunderbirds de l'Université de la Colombie-Britannique, les favorites de la compétition.

Des interrogations sur le classement

Le tirage du Championnat canadien de volleyball dévoilé lundi a soulevé plusieurs interrogations chez les amateurs de volleyball. Comment justifier que Trinity Western a été classé devant McMaster? Pourquoi le Rouge et Or, qui est cinquième, est-il devancé par l'Alberta? La formation lavalloise n'est-elle pas championne québécoise?

«Je pense que les gens qui ont fait le classement des équipes ont dû s'arracher les cheveux de la tête, a lancé l'entraîneur-chef Pascal Clément. Et ça a dû argumenter pas mal fort. Personnellement, je serais en faveur que l'on détermine éventuellement un cadre un peu plus fixe. Les champions de conférence pourraient être classés 1-2-3-4 selon leur fiche pendant la saison. Et les autres équipes pourraient ensuite suivre (5e à la 8e place) selon leur dossier et en respectant certaines prémices comme le fait que deux équipes d'une même conférence ne puissent pas s'affronter en première ronde. Tout ça éviterait un paquet de discussions, car les gens sauraient à quoi s'attendre.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer