Volleyball féminin: le Rouge et Or éliminé, mais encore en vie...

Éliminées dimanche en demi-finale québécoise par les Carabins... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Éliminées dimanche en demi-finale québécoise par les Carabins de Montréal, les joueuses du Rouge et Or pourront se reprendre dès la fin du mois lors du Championnat canadien, qui se tiendra à Sherbrooke.

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

(Québec) Le Rouge et Or a peut-être échappé la demi-finale québécoise de volleyball universitaire, dimanche au PEPS, mais les joueuses de l'Université Laval n'ont pas dit leur dernier mot puisqu'elles participeront tout de même au Championnat canadien à la fin du mois, à Sherbrooke.

Le deuil de la défaite ne s'éternisera donc pas malgré l'échec dans cette série 2 de 3 contre les Carabins de Montréal. Le Rouge et Or, qui avait forcé la tenue d'un match ultime en l'emportant samedi, a pourtant bien entamé la rencontre en s'appropriant le premier set 25-20, mais leurs rivales ont rebondi pour enlever les trois suivants 22-25, 23-25 et 18-25 pour mériter le droit d'affronter le Vert & Or de Sherbrooke en finale provinciale.

«L'an passé, ça avait été dur à avaler et le deuil avait duré deux ou trois semaines. Là, j'ai dit aux filles de faire ça vite, de l'oublier en une heure, une journée maximum. On prend deux jours de congé et on se prépare ensuite pour le Canadien. La demi-finale n'était pas une question de vie ou de mort puisqu'on savait qu'il y avait une suite», a confié l'entraîneur-chef du Rouge et Or.

Alain Pelletier a vu sa troupe commettre trop d'erreurs au service et en réception, ce qui est contraire à ses habitudes. Les Carabins ont donc pu jouer d'une façon confortable au lieu d'avoir à se battre pour mériter leurs points.

«Au premier set, on a joué du volley inspiré dans la suite du match de samedi. On avait le contrôle, mais on a raté trop de services. Normalement, notre ratio d'as versus erreurs est à notre avantage, mais ce n'était pas le cas aujourd'hui [dimanche]. Ce n'était pas causé par la nervosité, mais peut-être plus par manque de conviction», a ajouté Pelletier.

Une équipe «tannante»

L'entraîneur s'est quand même servi de cette demi-finale pour évaluer le niveau de jeu de sa troupe, à quelques semaines du début du Championnat canadien, où l'on retrouvera trois équipes du Québec (Laval, Sherbrooke et Montréal).

«On a joué cette série dans l'optique du Canadien, où ça pouvait aussi durer trois matchs. À ce niveau, notre préparation physique est bonne, la forme a tenu la route et notre système est à point, reste juste à réaliser ce que l'on peut accomplir là-bas. Nous avons une équipe tannante, on peut causer une surprise. On a été première toute l'année, on mérite pleinement notre place au Canadien.»

Véronique Claveau a réussi 17 attaques marquantes pour le Rouge et Or, tandis que Marie-Ève Bergeron et Ève Thibault ont relevé 21 ballons en défensive.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer