Guillaume Blais-Dufour fait tourner des têtes à l'Anneau olympique de Calgary

Le Québécois Guillaume Blais-Dufour (au centre) a remporté... (Photo fournie par Patinage de vitesse Canada)

Agrandir

Le Québécois Guillaume Blais-Dufour (au centre) a remporté l'or jeudi au Championnat canadien de patinage de vitesse longue piste devant Mathieu Giroux (à gauche) et Lucas Makowsky.

Photo fournie par Patinage de vitesse Canada

Partager

(Québec) Après deux jours de courses au Championnat canadien de patinage de vitesse longue piste, les Québécois se démarquent et font tourner les têtes à l'Anneau olympique de Calgary. Spécialement le petit nouveau, Guillaume Blais-Dufour, champion canadien au 1500 m depuis jeudi.

Blais-Dufour ne s'entraîne en longue piste que depuis deux mois et son ascension est pour le moins fulgurante. Patineur s'illustrant en courte piste depuis des années, il est revenu au Centre national Gaétan-Boucher (CNGB) avec l'intention de devenir le meilleur... la saison prochaine.

«C'est trop malade! Je ne m'attendais tellement pas à un aussi bon résultat. C'était mon premier vrai test. Je voulais bien faire, mais surtout acquérir de l'expérience», a insisté celui qui prendra ainsi part à ses premières Coupes du monde sur l'anneau de 400 m.

«Jeudi, j'étais dans l'une des premières paires. J'ai suivi le plan de mon coach [Gregor Jelonek] à la lettre et ç'a donné ce résultat. Ensuite, je regardais les autres patineurs et personne ne battait mon temps, je n'y croyais pas. Je n'y crois toujours pas.»

Son temps de 1:45,92 a finalement tenu bon. Mathieu Giroux, réintégré depuis peu sur l'équipe nationale après une controverse, a été celui se rapprochant le plus près, avec 1:46,0s. Denny Morrison, champion du monde de la distance, s'étant cassé le péroné il y a deux semaines, il est absent de la compétition.

Une «action» payante

Pour résumer la progression de son nouveau partenaire d'entraînement, Laurent Dubreuil y est allé d'une comparaison comme lui seul sait le faire : «Si Guillaume était à la bourse, tout le monde se lancerait sur son action! Son stock est la hausse.»

Vendredi, les deux coéquipiers se retrouvaient au 1000 m. Dubreuil, le prodige natif de la Rive-Sud, tentait d'imiter Blais-Dufour en écrasant la compétition. Un objectif réaliste pour le champion du monde junior en titre du 500 m. Malgré une solide performance, il n'a pu récidiver pour le CNGB et a terminé au second échelon du podium.

«C'était tough comme course, mais je suis bien content. J'ai été un peu malade il y a deux semaines et je suis satisfait du résultat», a analysé le patineur de 20 ans. Son temps de 1:08,96 le laisse derrière Tyler Derraugh (1:08,69) et devant Jamie Gregg (1:09,29).

N'osant viser aussi haut que la veille, Blais-Dufour espérait terminer dans les quatre premiers pour ainsi ajouter le 1000 m à son arc lors des prochaines épreuves internationales. Après un bon départ, un faux pas est venu l'amputer d'énormément de vitesse.  Il a ainsi terminé cinquième, à 0,01 de la quatrième position et de son objectif.

«Je termine tellement proche malgré une grosse erreur», a confirmé celui qui a grandi à Québec. «Mais c'est positif, ça prouve que je vais très vite!»

La compétition de Blais-Dufour et de Dubreuil se termine demain, avec les 500 m, alors qu'ils tenteront d'aller chercher l'une des quatre places disponibles pour les Championnats du monde sprint. Il ne reste qu'à Muncef Ouardi, vétéran du CNGB, à s'illustrer lors de ces courses pour conclure à merveille le séjour de la gang du Québec dans l'Ouest.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer