Alex Harvey met tous ses oeufs dans le même panier

Pour Alex Harvey, qui a terminé sixième au... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Pour Alex Harvey, qui a terminé sixième au cumulatif de la dernière Coupe du monde, la campagne qui s'amorce sera déterminante dans la préparation pour les Jeux olympiques de 2014.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Après cinq mois sur le sec, l'heure est au retour sur la neige pour les fondeurs du Centre national d'entraînement Pierre-Harvey! À une dizaine de jours du départ pour la Suède, où s'amorcera la saison de la Coupe du monde, les Alex Harvey, Dasha Gazaiova et Lenny Valjas n'ont qu'un objectif en tête : des podiums au Championnat du monde de février en Italie, qui servira de répétition générale aux Jeux olympiques de Sotchi.

De retour à l'entraînement depuis le 1er mai, le groupe de fondeurs entraîné par Louis Bouchard et Godefroy Bilodeau n'a pas lésiné sur la préparation hors piste au cours des derniers mois, que ce soit par la course à pied, le ski à roulettes, la musculation ou le vélo. Le groupe a aussi participé à trois camps sur la neige, à Canmore (Alberta), en Nouvelle-Zélande et à Park City (Utah), afin d'être fin prêt pour son départ du 7 novembre vers Gällivare, en Suède. Là-bas, les fondeurs poursuivront leur entraînement pendant deux semaines, avant de participer à la première étape de la Coupe du monde, les 24 et 25 novembre.

«En début de saison comme ça, il y a une petite nervosité. Souvent, tu es prêt, mais tu es limite un peu, alors tu dois prendre le temps de t'ajuster. C'est ça qu'il faut se dire. On s'en va là-bas, on débute la saison et ensuite on ajuste au besoin», explique l'entraîneur Louis Bouchard.

Pour le visage de l'équipe, Alex Harvey, qui a terminé sixième au cumulatif de la dernière Coupe du monde, la campagne qui s'amorce sera déterminante dans la préparation pour les Jeux olympiques de 2014. «Comme il y a un Championnat du monde à la fin février, qui est sensiblement aux mêmes dates que les Jeux vont être en 2014, le camp préparatoire va être pas mal le même. C'est vraiment une pratique générale pour les Jeux. On va avoir trois Coupes du monde à Sotchi sur le site olympique, alors on va aller découvrir les pistes là-bas cet hiver. [...]

«De mon côté, je mets tous mes oeufs dans le même panier. J'y vais vraiment pour le Championnat du monde. Donc, le classement cumulatif de la Coupe du monde, je le mets un petit peu de côté, tout en gardant un oeil dessus», a admis Harvey.

Pour la première fois de son histoire, l'équipe canadienne sera également en bonne position pour monter sur le podium lors de l'épreuve masculine du relais 4 X 10 km, ce qui constituerait une première au pays et une consécration sur la scène internationale.

Une équipe solide

«On a quatre gars qui ont tous eu des podiums en distance, non seulement en sprint. Le relais, c'est de la distance, du 10 kilomètres, alors on sait qu'on a l'opportunité, si on connaît tous les quatre une bonne journée, que les skis et la chance sont là, on sait qu'on peut prétendre à un podium assez aisément», a convenu Harvey.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges n'a jamais été aussi en forme, lui qui a dû composer avec des maux de dos, la saison dernière. Ça va bien. J'ai travaillé beaucoup pour ça cet été en salle de musculation avec un ostéopathe que je vois une fois par semaine et beaucoup de physio. Je n'ai eu aucun problème à date, alors je suis confiant que pour l'hiver, ça va tenir le coup cette fois-ci.

«L'année dernière, ça m'a dérangé. J'ai abandonné une course pour ça et l'hiver précédent aussi. C'était frustrant, mais on a appris de ça», soutient Harvey, dont l'objectif sera d'augmenter son total de 15 top 10 enregistrés en 2011-2012.

Un parcours exigeant à Sotchi

Les entraîneurs et farteurs de l'équipe nationale de ski de fond se sont rendus à Sotchi pour effectuer un tour de reconnaissance sur le tout nouveau parcours qui sera emprunté lors des Jeux de 2014. «C'est un parcours qui va être exigeant, physique, comme tout bon parcours olympique. C'était le cas à Vancouver aussi. Moi, je me suis surtout concentré sur le dernier kilomètre, parce que c'est ce qu'il y a de plus important dans les courses. Pour une médaille, c'est vraiment là que ça se joue», a indiqué Alex Harvey, jeudi. Il affirme que le paysage à lui seul vaudra le coup d'oeil! «Ça se trouve au sommet des montagnes. Ce sont vraiment de beaux paysages. Je suis déjà allé en Russie et c'était moins impressionnant que ça. On dirait que tu es dans les Alpes, ce sont quand même des grosses montagnes.»

Le Canada dans l'oeil de la FIS

Avec un nombre sans cesse croissant d'athlètes performants sur la scène internationale, le Canada, et plus particulièrement le Québec, ne passe pas inaperçu aux yeux de Fédération internationale de ski. L'ajout d'une étape de la Coupe du monde de ski de fond à Québec et le retour de celle de Canmore (Alberta) dans son calendrier en témoignent. «Ça fait un beau circuit de Coupe du monde au Canada. C'est ça que la FIS veut aussi. Parce qu'à Québec, le ski de fond, c'est de plus en plus gros. On est considérés par la FIS, qui cible l'Amérique du Nord maintenant, beaucoup plus que par le passé. Parce qu'il n'y a pas qu'un athlète, il y a plusieurs athlètes, qui performent. C'est un phénomène de groupe», confirme l'entraîneur-chef du Centre national d'entraînement Pierre-Harvey, Louis Bouchard.

L'épreuve du futur

Troisième étape de la saison en Coupe du monde de ski de fond, les épreuves de sprint urbain qui seront présentés dans le secteur du Parlement, du 7 au 9 décembre, représentent l'avenir de la discipline, estime Alex Harvey. «Ça amène la montagne au public. Ça va être des boucles plus petites de 850 m. On va faire deux boucles. Alors le public va pouvoir voir la course en entier, les coureurs du début à la fin. C'est excitant, ça joue du coude, c'est serré, il y a des chutes... Je pense que c'est l'épreuve du futur, les sprints en ville.» Même si les athlètes ne se présenteront pas dans la capitale au sommet de leur forme, en tout début de saison, il affirme que la motivation sera au rendez-vous.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer