Le Rouge et Or a bonne mine en basketball

Les entraîneurs Linda Marquis et Jacques Paiement Jr... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Les entraîneurs Linda Marquis et Jacques Paiement Jr sont optimistes en prévision de la saison 2012-2013. Elyse Jobin, Gabrielle Savard et René-Pierre Mathieu peuvent en témoigner.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Québec) Malgré leur jeunesse respective, les deux équipes de basketball Rouge et Or ont bonne mine à l'aube de la saison universitaire. Si les garçons en ont encore pour un an avant d'atteindre la maturité souhaitée, les filles affichent déjà la complicité tant recherchée.

Pourtant, la moitié des visages de la sélection féminine sont différents du portrait de famille de l'an passé. «Il y a quelque chose de spécial qui se passe dans le gymnase. Il y a une belle complicité entre les recrues et les vétérans, c'est unique», affirme Linda Marquis, qui en est à sa 28e saison à la barre du Rouge et Or.

Selon elle, l'ajout de six recrues et de la centre Marie-Ève Caouette, formée chez les Gee Gee's d'Ottawa, a créé un effet de contagion dans le groupe, qui ne veut pas se cogner le nez sur la porte des séries comme l'an passé. L'arrivée de Gabrielle Savard, des Dynamiques de Sainte-Foy, ajoute un élément de compétitivité à l'intérieur de la formation.

«Je sens un bel esprit d'équipe et je note beaucoup d'intensité à l'entraînement. Nous devrons apprendre à jouer ensemble, mais jusqu'à présent, c'est satisfaisant», notait celle qui mise sur un trio de joueuses de cinquième année.

Elyse Jobin est l'une des trois capitaines du club. Et à sa dernière campagne universitaire, l'étudiante de Moncton entend en profiter au maximum. «Je ne veux pas avoir de regret. Nous avons beaucoup de potentiel, on est jeune, mais je nous vois aller dans les pratiques et je trouve qu'on a une équipe différente [de l'an dernier]. Si on veut aller loin, il faut que toutes les filles aient la même attitude, et à date, ça va bien», disait la numéro 6.

Du talent à peaufiner

Entreprise l'an dernier, la reconstruction du Rouge et Or masculin va bon train avec l'addition d'un autre trio de recrues. Le talent ne manque pas dans la formation dirigée par Jacques Paiement Jr, mais il reste à peaufiner.

«Nous avons une équipe jeune, on jouera avec énergie et enthousiasme. Avec ce que je vois, je suis excité pour les prochaines saisons, mais on est encore à un an de revenir aux résultats que l'on s'attend dans le programme d'excellence du Rouge et Or, peu importe le sport. Si l'on compare à notre saison un peu décevante de l'an dernier, je m'attends à ce qu'on fasse mieux», soulignait l'entraîneur-chef.

Il mise sur le retour de Boris Hadzimuratovic et de Thibaud Dezutter, ainsi que sur le leadership du capitaine Hugues Ryan et du joueur le plus âgé du clan, René-Pier Mathieu. Pour sa part, Karl Demers-Bélanger, un garde recrue développé au cégep voisin de Sainte-Foy, sera invité à chausser les souliers de Xavier Baribeau.

Les deux équipes seront à l'oeuvre, en fin de semaine au PEPS, à l'occasion du Tournoi Rouge et Or, qui revient après une année d'absence. Pour l'occasion, les filles affronteront McMaster, York et UPEI en matchs préparatoires, tandis que les gars se mesureront à Toronto, UNB et UPEI. L'UL sera à l'oeuvre à 18h et à 20h, demain et samedi, ainsi que dimanche, à 13h et à 15h. Pour ce qui est de la saison régulière, le ballon sera mis au jeu le 10 novembre, au PEPS, contre McGill.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer