Les sports express

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Pujols atteint le plateau des 600 circuits

Albert Pujols a frappé son 600e circuit en carrière, samedi soir, en frappant un grand chelem face aux Twins du Minnesota. Il devient le neuvième joueur de l'histoire des majeures à atteindre ce plateau.

L'événement s'est produit lors de la quatrième manche. Pujols a donné les devants aux Angels de Los Angeles en cognant la balle au champ gauche devant la foule réunie au Angel Stadium. Ce circuit marque un point tournant dans la carrière de 17 ans de Pujols, un choix de 13e ronde qui s'est révélé être l'un des plus grands frappeurs de sa génération.

Le Dominicain âgé de 37 ans est le quatrième plus jeune frappeur à atteindre le plateau des 600 circuits, derrière Alex Rodriguez (696), Hank Aaron (755) et Babe Ruth (714). Il rejoint ainsi les plus grands frappeurs de l'histoire en Barry Bonds (762 circuits) et Aaron, qui tout comme lui ont frappé 600 circuits et 600 doubles. Willie Mays (660),  Ken Griffey (630), Jim Thome (612) et Sammy Sosa (609) sont les autres frappeurs à avoir atteint le chiffre magique des 600 circuits.  AP

***

Le diplôme de la fille de Mickelson passe avant l'Omnium des États-Unis

Phil Mickelson ne participera pas à l'Omnium des États-Unis (15-18 juin à Erin, Wisconsin), seul tournoi du grand chelem qui manque à son palmarès. L'Américain de 47 ans, qui a terminé à six reprises deuxième à ce tournoi, préfère assister à une cérémonie de remise de diplômes de sa fille aînée, Amanda, en Californie. «C'est un moment très important pour notre famille», a-t-il expliqué. Sa fille ainée est née quelques heures seulement après l'Omnium des États-Unis de 1999. Ayant promis à sa femme d'abandonner l'épreuve si elle devait partir pour accoucher, il avait finalement terminé deuxième derrière son compatriote Payne Stewart - décédé dans un accident d'avion en octobre de la même année -, avant de s'envoler pour la Californie et arriver à temps pour la naissance de sa fille. «Je pense souvent à cet Omnium de 1999, je pense souvent aussi à Payne . Je me rends compte que le temps passe vite.»  AFP

***

Match sans point ni coup sûr de Volquez

Edinson Volquez a lancé le premier match sans... (AP, Wilfredo Lee) - image 4.0

Agrandir

Edinson Volquez a lancé le premier match sans point ni coup sûr des Marlins depuis le 29 septembre 2013.

AP, Wilfredo Lee

Edinson Volquez, qui avait amorcé le match à égalité au sommet des majeures pour le plus grand nombre de défaites cette saison, a lancé le sixième match sans point ni coup sûr de l'histoire des Marlins, qui ont blanchi les Diamondbacks de l'Arizona 3-0, samedi à Miami. Le droitier de 33 ans a retiré 10 adversaires sur des prises. Deux coureurs se sont rendus sur les sentiers en raison d'un but sur balles, mais ils ont été retirés sur des doubles-jeux. Volquez (2-7) n'a eu besoin que de 98 lancers pour entrer dans l'histoire. «Quand j'ai franchi la septième manche, je me suis dit que j'allais y aller pour le match sans point ni coup sûr. Et je l'ai finalement eu.» Jake Arrieta, des Cubs de Chicago, avait été le dernier à réussir l'exploit, le 21 avril 2016. Volquez est passé bien près de quitter le match après seulement trois lancers après être entré en collision avec Rey Fuentes en tentant de le retirer au premier but. Il s'agit du premier match sans point ni coup sûr des Marlins depuis celui de Henderson Alvarez, le 29 septembre 2013, contre Detroit. La dernière fois que les Diamondbacks ont été victimes d'un tel tour de force, les Marlins en avaient également été les auteurs (Anibal Sanchez, le 6 septembre 2006).  AP

***

Soccer: pas encore de but pour le Dynamo de Québec

Le Dynamo de Québec a encaissé un quatrième revers en autant de matchs dans la Première ligue de soccer du Québec, samedi. Défaite de 2-0 contre l'AS Blainville (4-0-0), à Saint-Georges de Beauce. En plus d'être 0-0-4, les joueurs du sélectionneur Edmond Foyé n'ont toujours pas inscrit un traître but depuis la naissance de l'équipe. «Le message, c'est que ça va finir par entrer», a insisté Foyé, qui devait se défendre malgré sept absents contre une puissance de ce circuit semi-pro. «On rate des buts qui entrent quand on a confiance. On progresse, mais... le mais arrive. On va vivre avec cette malchance et cette fébrilité et attendre que ça tourne», résume celui qui assure garder confiance en ses effectifs. Pas question de changements majeurs avant d'avoir disputé six matchs, réitère-t-il, soit le tiers du calendrier régulier. Même si l'équipe réserve a gagné pour une troisième fois en quatre matchs, samedi.  Olivier Bossé

***

Dzemaili donne la victoire à l'Impact

Blerim Dzemaili a été le seul à faire bouger les cordages et l'Impact de Montréal a fait un bond vers l'avant en signant une victoire de 1-0, samedi, contre les Red Bulls de New York. «Ce n'était pas un match facile, mais nous avons grandi après les 15 ou 20 premières minutes de jeu», a analysé l'entraîneur-chef Mauro Biello. Cette victoire a permis à l'Impact (4-4-4) de quitter les bas-fonds du classement de l'Est, tandis que les Red Bulls (6-7-2) ont encaissé un sixième revers consécutif à l'étranger. Dzemaili a inscrit son premier but en MLS en complétant un bel échange avec Ignacio Piatti à la 67e minute.  La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer