Noah débarque dans la Grosse Pomme

Le nouvelle acquisition des Knicks de New York,... (AP, Julie Jacobson)

Agrandir

Le nouvelle acquisition des Knicks de New York, le Français Joakim Noah, a été présenté aux médias vendredi.

AP, Julie Jacobson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Joakim Noah est officiellement un joueur des Knicks de New York après neuf saisons sous le maillot des Bulls de Chicago, a annoncé vendredi sa nouvelle équipe.

Le Français de 31 ans a signé un contrat de quatre ans d'une valeur estimée à 70 millions $. «Joakim était sur la liste des joueurs qu'on voulait recruter depuis longtemps», a expliqué le président Phil Jackson.

Le fils de l'ancien joueur de tennis Yannick Noah est né et a grandi à New York. Il va retrouver au sein des Knicks son ancien coéquipier des Bulls Derrick Rose et Carmelo Anthony, un ami proche.

«On aime beaucoup cette équipe», a souligné l'ancien entraîneur des Bulls et des Lakers. «Joakim est un pivot très mobile et très actif sur le terrain. Il revient de blessure, c'est peut-être un risque aux yeux de certains, mais nous sommes confiants.» Les Knicks ont fini la saison 2015-2016 avec un bilan largement négatif de 32 victoires et 50 défaites, et n'ont plus participé aux séries depuis 2013. 

Élu meilleur défenseur de NBA en 2013-2014, il a marqué l'histoire des Bulls par son engagement et sa rage de vaincre, même s'il n'a jamais remporté le titre de champion. Pour John Paxson, le vice-président des Bulls, Noah était devenu «l'âme de cette équipe».

«Quand on a repêché Joakim en 2007, nous savions que nous mettions la main sur un jeune joueur au caractère affirmé, sur un travailleur acharné et sur quelqu'un qui avait déjà prouvé qu'il pouvait gagner des titres. Mais nous n'anticipions pas l'impact qu'il aurait sur notre équipe et sur la ville. Dans la NBA, il est désormais rare de rencontrer un joueur aussi sincère, compatissant et authentique que "Jo".»

Noah a vécu en 2015-2016 la saison la plus difficile de sa carrière depuis ses débuts dans la NBA, en 2007 à Chicago. Il a en effet perdu son statut de titulaire avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, Fred Hoiberg, et a dû se faire opérer de l'épaule gauche, mettant prématurément un terme à sa saison, en janvier.

Les Warriors dégraissent

Pendant ce temps, Golden State a continué à «dégraisser» sa liste de paie pour financer l'arrivée de Kevin Durant et son contrat de deux ans, d'une valeur de 54 millions $. Vendredi, les Warriors se sont séparés du Nigérian Festus Ezeli, portant ainsi à cinq le nombre de joueurs qui ont dû partir pour faire de la place à la supervedette du Thunder d'Oklahoma City.

Ezeli va signer un contrat de deux ans et d'une valeur de 14,7 millions de dollars avec les Trail Blazers de Portland. Le pivot âgé de 26 ans avait rejoint Golden State en 2012 et faisait partie de l'équipe sacrée championne de la NBA en 2015.

Avant lui, Golden State avait cédé à Dallas deux joueurs de son cinq majeur : l'ailier américain Harrison Barnes et le pivot australien Andrew Bogut. Le Brésilien Leandro Barbosa est, lui, retourné à Phoenix. Enfin, Marreese Speights, intérieur âgé de 28 ans, s'est engagé avec les Clippers de Los Angeles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer