Grand Prix du Canada: Mercedes anime la F1

Selon le patron Toto Wolff, l'écurie Mercedes a... (AFP, GEOFF ROBINS)

Agrandir

Selon le patron Toto Wolff, l'écurie Mercedes a appris à gérer la rivalité entre ses deux pilotes, Lewis Hamilton, ci-dessus, et Nico Rosberg.

AFP, GEOFF ROBINS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) À écouter Toto Wolff, la rivalité Rosberg-Hamilton est bien mieux maîtrisée chez Mercedes. Et ce n'est pas l'accrochage à Barcelone entre ses deux pilotes qui va venir ébranler ses convictions à ce sujet. Mercedes a appris et ce genre de relations orageuses doit même animer la F1, affirme le patron de l'écurie allemande.

Il a beaucoup été questionné sur le nouvel accrochage qui a impliqué ses deux pilotes il y a un mois à Barcelone et à l'issue duquel ils ont abandonné la course dès le troisième virage. Toto Wolff y a répondu avec le calme et l'humour habituels qu'on lui connaît. Avec franchise et sans langue de bois. Pourtant, un mois et un Grand Prix celui de Monaco ont passé depuis. L'épisode devrait donc être clos.

«Ce n'est jamais fini, corrige Toto Wolff. C'est l'histoire de notre équipe depuis 2013. Et entre les deux pilotes, il y a une féroce compétition. Bien sûr, nous avons eu des incidents dans le passé. C'est vraiment dommage parce qu'à Barcelone nous avons perdu des points pour le championnat des constructeurs. Ce qui n'est pas bon. Mais nous avons décidé d'apprendre de cette course et nous avons appris pour Mercedes.»

Lui-même et Mercedes auraient-ils suivi alors des cours de gestion pour mieux maîtriser les sorties de piste des deux pilotes et surtout pour éteindre les feux qui peuvent se raviver entre eux dans ces moments-là?

«Au début, l'équipe était sous une pression extrême pour gagner des courses et le championnat, analyse Wolff. Probablement que nous avons maintenant une approche plus calme, nous avons gagné en maturité, je pense, dans la manière de gérer ce genre de situation délicate. Mais il faut dire aussi que les pilotes sont ensemble depuis quelques années, ils se connaissent très bien. Aucun d'eux ne prendra des risques compromettant les résultats de l'équipe.»

On n'énumérera pas les incidents qui ont impliqué les deux amis d'enfance depuis qu'ils sont ensemble chez Mercedes mais inévitablement, l'histoire risque de se répéter. Plus que jamais, Nico Rosberg a les cartes en main pour enfin décrocher son premier titre mondial. Mais Lewis Hamilton, fort de sa victoire à Monaco, ne laissera pas sa couronne à son coéquipier si facilement. Alors oui, Toto Wolff s'attend à ce que cela se reproduise. «Je n'espère pas cette année. Ça ne devrait pas arriver de nouveau cette année», précise-t-il.

L'avenir de Rosberg

Le patron reconnaît bien que Nico Rosberg et Lewis Hamilton sont rivaux et que parfois c'est loin d'être le grand amour entre eux. Mais c'est le lot de toute grande écurie, selon lui.

«En F1, on a toujours vu des duels entre équipiers, entre Senna et Prost par exemple. Dans 20 ans, quand on ouvrira un magazine, on se souviendra de la rivalité Hamilton-Rosberg. Je pense que la F1 a besoin de controverses. En piste et en dehors de la piste», estime-t-il.

Reste un dossier apparemment épineux à boucler : l'avenir de Nico Rosberg. L'Allemand est en fin de contrat et théoriquement libre comme l'air en novembre prochain. Le pilote a récemment fait part de son souhait de rester avec l'équipe tout en laissant une porte entrouverte.

«On veut continuer avec Nico et je pense qu'il veut continuer avec nous, commente Wolff. Nous avons actuellement des discussions très positives. On ne parle pas avec qui que ce soit d'autre. Je suis très optimiste à l'idée que nous allons parvenir à une solution.»

On est manifestement particulièrement calme et serein chez Mercedes.

Hamilton brille aux essais

On savait que les Mercedes allaient bien faire sur le circuit Gilles-Villeneuve, mais elles ont été spectaculaires dès les premiers essais du Grand Prix du Canada. Le Britannique Lewis Hamilton, champion du monde en titre, a été le plus rapide des deux séances, descendant même pendant l'après-midi, avec 1 min 14,212 s, sous le temps qui lui avait permis d'obtenir la première position l'année dernière en qualification

(1 min 14,393 s).

Hamilton a certes profité des nouveaux pneus ultratendres que Pirelli met à la disposition des équipes cette saison, mais il avait déjà été sous les 1 min 15 s en pneus tendres ordinaires plus tôt dans la séance de l'après-midi. Quatre fois vainqueur au Canada, quatre fois parti de la position de tête, Hamilton a rappelé qu'il était à l'aise sur ce circuit qu'il apprécie beaucoup.

«Cela a vraiment été une très bonne journée, a-t-il résumé en point de presse. J'ai toujours été rapide ici et j'ai vraiment du plaisir à être de retour sur ce circuit. La voiture se comporte très bien pour l'instant et j'espère que la météo tiendra tout au long de la fin de semaine afin que les amateurs puissent apprécier le spectacle dans les gradins.»

Lewis Hamilton... (Associated Press) - image 3.0

Agrandir

Lewis Hamilton

Associated Press

Bien gérer les pneus

Pour les équipes, ces essais libres ont surtout servi à peaufiner les réglages pour la course de dimanche et à évaluer les différents pneus. En après-midi, la plupart des pilotes de pointe ont d'ailleurs effectué des séquences de plusieurs tours sur les pneus ultratendres, réputés plus fragiles, ou sur les supertendres. La gestion des pneus sera assurément l'un des principaux enjeux du Grand Prix.

«Pour nous, l'objectif était de bien comprendre le fonctionnement des trois types de pneus avec peu d'essence ou avec le plein, a expliqué Paddy Lowe, directeur technique de l'équipe Mercedes. Nous avons terminé notre programme d'essais et les pilotes sont satisfaits des performances.

Côté performance, la surprise est venue de l'Allemand Sebastian Vettel, deuxième en 1 min 14,469 s, à seulement 0,257 seconde de Hamilton, qui s'est faufilé devant l'autre Mercedes de son compatriote Nico Rosberg (1 min 14,738 s). La Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer