Deux médaillés russes nient s'être dopés

Le skieur de fond Alexander Legkov, médaillé d'or... (AP, Alexander Zemlianichenko)

Agrandir

Le skieur de fond Alexander Legkov, médaillé d'or du 50 km, a défendu ses «médailles acquises honnêtement».

AP, Alexander Zemlianichenko

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Moscou

Au lendemain de la publication d'un article dans le New York Times où leur nom a été cité dans la foulée d'un stratagème de tricherie avec la complicité de l'État aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, deux médaillés d'or olympiques russes ont nié s'être dopés.

Jeudi, Grigory Rodchenkov, l'ancien directeur du laboratoire antidopage russe qui vit maintenant à Los Angeles, a révélé avoir reçu du ministère des Sports de Russie une liste des athlètes dopés avant les Jeux. Elle aurait contenu les noms de 15 athlètes qui ont ensuite remporté des médailles, dont l'ancien champion de bobsleigh Alexander Zubkov et le fondeur Alexander Legkov.

Rodchenkov a précisé qu'il remplaçait ensuite les échantillons incriminants par de l'urine «propre» au laboratoire utilisé pendant les JO de Sotchi, avec l'aide de personnes qu'il croyait être des agents des services de sécurité russe. Dmitry Peskov, le porte-parole du président russe Vladimir Poutine, a dénoncé ces allégations en les qualifiant de «diffamation d'un renégat.»

Zubkov et Legkov sont deux des plus célèbres athlètes russes de sports d'hiver. Zubkov était à la tête de la délégation avec le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Sotchi et il a remporté la médaille d'or en bobsleigh à deux et à quatre à l'âge de 39 ans, devenant l'un des plus vieux pilotes à gagner une épreuve olympique.

«Ce qui a été écrit dans cet article est de la diffamation sans fondement», a déclaré Zubkov à la télévision d'État russe, ajoutant qu'il s'est régulièrement soumis à des contrôles de dopage pendant sa carrière. «Je suis une personne qui a oeuvré pendant de nombreuses années dans le sport, qui a participé aux Jeux olympiques, et je connais la responsabilité de chaque athlète quand on compétitionne à un niveau élevé.»

Legkov, qui a gagné le 50 km de ski de fond lors de la dernière journée des JO et reçu sa médaille d'or pendant la cérémonie de clôture, a défendu ses «médailles acquises honnêtement» et pourfendu Rodchenkov, qui a démissionné l'année dernière à la suite d'autres allégations voulant qu'il ait couvert le dopage en athlétisme. «Je ne comprends pas pourquoi une personne comme lui devrait être crue.»

Zubkov et Legkov ont plus tard menacé de poursuivre Rodchenkov pour diffamation, Zubkov qualifiant même les accusations de «pure folie».

Le vice-ministre des Sports du pays, Yuri Nagornykh, a prétendu qu'il n'y a aucun moyen qui aurait permis à la Russie de manipuler des échantillons des tests de dopage pendant les Jeux de Sotchi en raison de la présence d'observateurs étrangers. L'Agence mondiale antidopage a entrepris une enquête sur les allégations de Rodchenkov et celui-ci s'est dit volontaire pour identifier les échantillons qu'il a trafiqués.

Toute l'équipe du Rostov FC testée

Les inspecteurs antidopage de la FIFA sont arrivés à l'improviste, jeudi, afin de recueillir les échantillons d'une équipe de soccer russe, le Rostov FC, au milieu de soupçons d'utilisation de meldonium lors de son étonnant parcours dans la course au championnat de la ligue. L'équipe a été testée après avoir défait le Dynamo de Moscou 3-1, ce qui lui a permis de se rapprocher à deux points du meneur du championnat, le CSKA Moscou. Le club de Rostov est demeuré in extremis en première division de Russie l'année dernière et il a suscité l'étonnement en étant impliqué dans la course au championnat cette saison. Jiri Dvorak, le responsable médical de la FIFA a précisé que le club, détenu par le gouvernement régional du sud de la Russie, avait bien coopéré avec l'équipe d'inspecteurs. «Il y avait des rumeurs dans les médias à propos du meldonium et selon lesquelles Rostov commande du meldonium. Nous ne prêtons pas attention à toutes les rumeurs, mais, compte tenu de la situation actuelle avec le meldonium, nous avons pensé que c'était la bonne chose à faire. Nous avons testé toute l'équipe, les 11 joueurs qui étaient dans la formation partante. Toute la procédure a duré deux heures. C'est fait et les échantillons seront testés dans l'un des laboratoires accrédités en Europe.»  AP

Le boxeur Povetkin pincé au meldonium

Alexander Povetkin... (Photo Gero Breloer, archives AP) - image 4.0

Agrandir

Alexander Povetkin

Photo Gero Breloer, archives AP

Le meldonium frappe encore en Russie. On a appris vendredi que le combat du 21 mai d'Alexander Povetkin à Moscou face au champion des poids lourds WBC, Deontay Wilder, a été décalé à la suite du contrôle positif du boxeur russe. «Sasha a utilisé du meldonium jusqu'en septembre de l'année dernière, quand le produit n'était pas encore interdit», a expliqué le promoteur Andrei Ryabinsky à l'agence R-Sport. «Des traces de meldonium à une très faible concentration restent encore présentes dans son corps.» «Nous sommes en discussion avec la WBC, qui va décider d'annuler ou non le combat», a ajouté Ryabinsky. Âgé de 36 ans, Povetkin compte 30 victoires à son palmarès et une seule défaite contre Wladimir Klitschko pour les ceintures WBA, WBO et IBF en 2013. L'Américain Wilder, invaincu, totalise 36 victoires. De nombreux sportifs russes ont été contrôlés positifs au meldonium ces derniers mois, dont l'ancienne numéro un mondiale de tennis Maria Sharapova. Mis au point dans les années 70 en ex-URSS, ce médicament protecteur des cellules cardiaques est vendu seulement dans les pays de l'Est.  AP et AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer