Le Rouge et Or perd un gros morceau

Associé au Rouge et Or depuis les années... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Associé au Rouge et Or depuis les années 70, Gilles Lépine va quitter l'Université Laval à la fin mai pour devenir directeur athlétique senior des Thunderbirds de l'Université de la Colombie-Britannique.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Rouge et Or perd un gros morceau. Gilles Lépine, responsable du programme depuis 2004, quittera son poste à la fin mai. Il deviendra directeur athlétique senior chez les Thunderbirds de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Une décision crève-coeur et déchirante, a admis Lépine, qui n'a jamais cessé d'apprécier sa longue aventure à l'Université Laval. «Ça peut paraître paradoxal, mais je ne quitte pas le Rouge et Or. Je vais vivre une nouvelle expérience», a affirmé, vendredi, celui qui a porté le maillot bicolore en volleyball dans les années 70 avant d'agir comme instructeur pour les équipes féminine (1978-1979) et masculine (1981 à 1984) de son sport de prédilection. «Je serai toujours l'ancien entraîneur, l'ancien joueur, l'ancien responsable...»

L'appel d'un nouveau défi s'est toutefois fait plus fort pour l'homme de 61 ans «persuadé d'en avoir 47». Les premiers rapprochements ont eu lieu lors de la visite des Thunderbirds à Québec pour la finale de la Coupe Vanier, en novembre, d'ailleurs gagnée par UBC.

Après discussion avec les membres de sa famille, il décide de foncer. Mais rien n'est gagné. La firme «chasseuse de têtes» en charge du processus de sélection aurait ciblé une centaine de candidats, selon Lépine. Ce dernier franchit toutefois les étapes. Sa nomination est finalement entérinée par la rectrice de UBC, Martha Piper.

«Je ne veux pas amener intégralement ce qu'on fait à Laval, pas du tout», a dit Lépine. Certains changements dans les méthodes de gestion pourraient toutefois assurer, entre autres, un enracinement plus profond des équipes sportives de UBC dans sa région, comme c'est le cas pour le Rouge et Or à Québec, croit-il.

La plupart de ses collègues n'ont appris son départ que vendredi matin. Lépine s'est d'ailleurs adressé aux médias de la capitale depuis Vancouver. On l'avait présenté à sa nouvelle équipe lors d'une conférence de presse, quelques heures plus tôt.

Déçu, Gagnon comprend

En plus des formations sportives, Lépine sera chargé du marketing et des communications à UBC. Déjà à l'aise dans la langue de Shakespeare, il admet malgré tout se retrouver «un pied en dehors de sa zone de confort». Sa femme le suivra dans cette nouvelle aventure. Son fils et sa fille, deux étudiants dans la vingtaine, semblent tentés par l'idée de passer quelques sessions dans l'université vancouvéroise.

Le directeur du Service des activités sportives de l'Université Laval, Christian Gagnon, s'est dit déçu de voir partir son adjoint, même s'il comprend sa décision. «Sa passion, son dévouement, son énergie et sa vision nous manqueront. Notre programme d'excellence sportive a connu tout un essor durant son passage ici», a souligné Gagnon, qui compte rapidement démarrer le processus de sélection du remplaçant de Lépine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer