Qualifications: la F1 fait marchine arrière

La domination des Mercedes avait incité la plupart... (AP, Rob Griffith)

Agrandir

La domination des Mercedes avait incité la plupart des pilotes à ne pas se battre pour la pole position du Grand Prix d'Australie, ce qui avait gâché la nouvelle formule des qualifications.

AP, Rob Griffith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a accepté de faire marche arrière et de permettre à la F1 de revenir au système de qualification utilisé en 2015 après que celui utilisé cette année se soit révélé grandement impopulaire auprès des pilotes et des amateurs.

Comme les pilotes et les écuries étaient de plus en plus mécontents, le président de la FIA, Jean Todt, et le directeur de la F1, Bernie Ecclestone, ont cédé sous la pression. «Cette proposition, si elle est approuvée par les organes de gouvernance de la F1, entrera en vigueur dès le Grand Prix de Chine [17 avril] et s'appliquera pour le reste de la saison», ont précisé la FIA et Formula One Management (FOM) dans un communiqué commun.

Le format de qualifications pour un Grand Prix de F1 a été modifié pour la saison 2016, avec une élimination d'un pilote toutes les 90 secondes en cours de portion (Q1, Q2, Q3), créant une grosse polémique au sein du paddock. L'ancien format contient lui aussi les trois portions (Q1, Q2 et Q3), mais pas d'élimination directe toutes les 90 secondes.

Lors du GP d'Australie, qui a ouvert la saison à la mi-mars, la séance de qualifications avait tourné au flop, la nouvelle formule, imaginée dans l'urgence au cours de l'hiver et validée par le Conseil mondial de la FIA, s'attirant de vives critiques. Censée pimenter le spectacle selon ses inventeurs, cette réforme a eu l'effet inverse : la plupart des pilotes n'ont pas joué le jeu. Les Mercedes semblant intouchables, ils ne se sont pas battus pour la pole position, préférant économiser leurs pneus pour la course du dimanche.

La polémique ne s'est pas apaisée après la deuxième séance de qualifications de la saison, le week-end du 2-3 avril à Bahreïn. Todt avait alors déclaré qu'il souhaitait une décision prise «à l'unanimité», condition requise par le règlement en cas de modification en cours de saison.

Les millions pleuvent

Par ailleurs, 10 écuries vont se partager 965 millions $ de revenus commerciaux, révèle jeudi le magazine britannique Autosport. FOM a prévu neuf versements étalés entre mars et novembre, et un dernier début 2017, selon une grille de répartition compliquée mélangeant les résultats des trois dernières saisons et des bonus négociés par les plus grosses et les plus anciennes écuries.

Ainsi, la débutante américaine Haas n'aura droit à aucun revenu commercial, même pas une prime de bienvenue, alors que son arrivée en F1 suscite déjà un certain intérêt sur le marché américain,. Elle a marqué des points lors des deux premières manches, en Australie et à Bahreïn.

Comme les années précédentes, la Scuderia Ferrari, présente en F1 depuis 1950, rafle la plus grosse part du gâteau : 192 millions $, soit 20 % du total, souligne le journaliste belge Dieter Rencken, qui obtient chaque année ces chiffres hautement confidentiels et jamais démentis.

Le double champion du monde en titre Mercedes-AMG va toucher 171 millions $, grâce notamment à un bonus de 35 millions $ lié au fait qu'ils ont enchaîné deux titres consécutifs. La troisième écurie très bien servie est Red Bull Racing (144 millions $), loin devant Williams (87 millions $).

Le calcul de ces revenus, et leur répartition inégale, a amené deux écuries indépendantes, Force India et Sauber, à déposer plainte en 2015 pour concurrence déloyale devant la Commission européenne. Depuis, il y a eu des «conversations» à ce sujet entre la Commission et la FOM, avait indiqué Ecclestone lors du GP de Bahreïn.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer