Exclusif

S'inspirer des Pays-Bas pour l'anneau de glace couvert

L'emplacement préconisé pour le nouveau centre de glace... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'emplacement préconisé pour le nouveau centre de glace est toujours sur les terrains du Centre national d'entraînement Gaétan-Boucher, dans Sainte-Foy. S'il était construit, il deviendrait le plus important complexe du genre en Amérique du Nord.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'anneau de glace couvert de Québec sera-t-il adapté à la sauce hollandaise? Une délégation de la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ) est à tout le moins allée chercher de l'inspiration aux Pays-Bas en février, a appris Le Soleil.

Robert Dubreuil, président de la FPVQ, Stéphane Bronsard, directeur infrastructure et événements de la fédération, ainsi que Benoît Lamarche, président du Centre national d'entraînement Gaétan-Boucher, ont visité pas moins de sept installations dans ce pays où le patinage de vitesse figure au rang de sport national.

Difficile de trouver plus calés en matière d'anneau de glace. Les Pays-Bas en comptent une bonne douzaine pour une population d'à peine 17 millions d'habitants.

La FPVQ ne s'intéressait pas spécialement au volet sportif lors de ce séjour chez les Hollandais, à la mi-février, en marge d'une épreuve de la Coupe du monde en courte piste. «L'aspect public et communautaire» étaient davantage à l'agenda du trio, a expliqué Robert Dubreuil en entrevue au Soleil.

L'équipe cherchait à s'inspirer pour intégrer le mieux possible la communauté au futur centre de glace, qui inclura autant l'anneau olympique que deux patinoires à usages multiples.

La démarche fait d'autant plus de sens que la FPVQ pourrait très bien être appelée à gérer le complexe sportif, une avenue envisagée par le maire Régis Labeaume lui-même. L'organisation est évidemment intéressée, mais rien n'est encore officiel.

«On continue de faire nos devoirs pour être prêt lorsque le projet ira officiellement de l'avant», a dit M. Dubreuil. Le pilote de la FPVQ insiste sur l'importance de construire une infrastructure qui fonctionnera à l'année et qui ne sera pas seulement réservée à l'élite sportive.

Même discours du côté de Benoît Lamarche. «On n'a jamais eu l'intention d'un anneau juste pour l'élite, on ne peut pas justifier ça. C'est vraiment avec un regard comme ça qu'on est allés là-bas. [...] On veut les meilleures idées possible pour qu'on puisse dire "voici les éléments qu'on pense qui sont incontournables". Tout ça se fait en préparation d'un go formel», a-t-il affirmé.

Aspect multidisciplinaire

Sur les sept installations visitées, celle de Groningen détonnait du lot et semble avoir inspiré la délégation québécoise. Tant Robert Dubreuil que Benoît Lamarche en ont spontanément parlé au Soleil.

«Ce qui nous a surpris, c'est le multidisciplinaire. Il y avait un anneau, et à côté de l'anneau, une piste de karting, un centre de ski intérieur et un centre familial sportif [...] Il y avait des jeux, comme le tir au laser. C'était vraiment un exemple d'infrastructure qui sert aussi à des enfants. Il y avait des magasins là-dedans. Ça nous a allumés», a raconté M. Lamarche.

Vérifications faites, toutes ces activités ont bien lieu sur un même site à Groningen, mais dans plusieurs bâtiments formant un grand complexe excentré du centre-ville.

Avec un budget d'environ 65 millions $ - de fonds publics -,pas question de voir aussi grand, a assuré le dg de l'anneau Gaétan-Boucher. «Il ne faut pas non plus virer sur le top. Ça s'appelle un centre de glace et il faut que ça se fasse autour de l'expérience patin. Il faut rencontrer des besoins hockey, rencontrer des besoins patinage de vitesse et du patin public, puis élargir un peu.»

L'idée d'aménager des corridors de course à pied autour de l'anneau de glace est notamment évoquée. «Avec les hivers qu'on a, c'est un potentiel très intéressant à exploiter.»

La Ville de Québec a réservé de l'argent pour la construction du centre sportif. En novembre, Régis Labeaume en faisait sa priorité lors d'une rencontre avec le ministre Jean-Yves Duclos. Le député fédéral a lui-même assuré que le projet se ferait rapidement. L'intérêt et l'argent sont aussi au rendez-vous du côté du provincial.

L'emplacement préconisé pour le nouveau centre de glace est toujours sur les terrains du Centre national d'entraînement Gaétan-Boucher, dans Sainte-Foy. Il deviendrait le plus important complexe du genre en Amérique du Nord s'il est construit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer