F1: meilleur chrono sans le «halo» pour Miki Raikkonen

Les mécaniciens de Ferrari ont présenté le dispositif... (AP, Manu Fernandez)

Agrandir

Les mécaniciens de Ferrari ont présenté le dispositif de protection du cockpit des monoplaces de F1, baptisé «halo». Kimi Raikkonen l'a brièvement testé jeudi lors des essais de F1 qui se déroulent sur le circuit de Catalunya près de Barcelone en Espagne.

AP, Manu Fernandez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Barcelone

Le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) a signé le meilleur temps absolu depuis le début des essais d'avant-saison, jeudi à Barcelone, et a testé un dispositif de protection du cockpit des monoplaces de F1, baptisé «halo».

Champion du monde en 2007, Raikkonen a commencé la journée en testant brièvement cette sorte de «T» en carbone, fixé en trois endroits, qui surmonte et entoure le casque du pilote. Ce «halo»  est le concept le plus apprécié jusqu'ici puisqu'il offre une protection contre les débris en vol sans complètement fermer le cockpit et nuire à la visibilité des pilotes.

Ce système est à l'étude depuis plusieurs mois, dans différentes versions, mais aucun des projets n'a encore été validé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). L'étude de la FIA, autour de l'ingénieur français Laurent Mekiès (ex-Toro Rosso), a été provoquée par les accidents mortels du Français Jules Bianchi au GP du Japon en 2014, puis du Britannique Justin Wilson, pilote d'Indycar touché par un débris en 2015. 

Une fois enlevé le «halo», qui ne gênait pas sa visibilité, Raikkonen a cherché la performance, en pneus Pirelli ultra-tendres, et battu le meilleur chrono absolu de ces essais d'avant-saison réalisé la semaine dernière (1:22.810) par son coéquipier Sebastian Vettel. Comme c'était le sujet du jour, des pilotes ont ensuite donné leur avis sur le «halo», à commencer par Nico Rosberg.

Le vice-champion du monde allemand a mis en ligne une photo du halo et un sondage express, sur les réseaux sociaux. Les fans ont répondu en majorité qu'ils étaient contre, à 75 %, mais ce résultat n'a pas douché son enthousiasme.

«Mon opinion, c'est que ça représente un grand pas en avant, en termes de sécurité à la suite de la plupart des "fatalités" que nous avons vécues en course ces dernières années. Ce "halo" aurait sauvé des vies, donc il nous le faut absolument», a estimé le pilote de Mercedes.

«C'est un pas en avant, mais ça ne résout pas tout», a jugé Philippe Bianchi, le père de Jules, interrogé par Canal Plus. «Dans le cas de Jules, cela n'aurait rien changé puisque c'est la décélération extrêmement violente qui a causé les dommages que l'on connaît à son cerveau. [...] La version de ce système "halo" que j'ai vue ce matin ne m'a pas convaincu et doit encore être perfectionnée.»

«OK, visuellement, on peut dire que ce n'est pas encore parfait, mais sous certains angles, comme par exemple de l'avant de la voiture de Kimi, ça a l'air vraiment cool», a ajouté Rosberg, conquis. Quant à la FIA, elle a permis ensuite aux photographes de prendre des clichés du dispositif sous tous les angles, posé sur le sol de la salle de presse.

La dernière journée d'essais hivernaux aura lieu vendredi, puis les monoplaces embarqueront pour l'Australie où aura lieu le premier GP de la saison, le 20 mars à Melbourne.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer