Pierre Lamy dans la fontaine du bonheur

Pierre Lamy se voit encore pour plusieurs années... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Pierre Lamy se voit encore pour plusieurs années à la tête du programme de natation des Carabins de l'Université de Montréal.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Celui qui rêvait de devenir astronaute a trouvé son centre de gravité... dans l'eau. En fait, la fontaine du bonheur de Pierre Lamy se trouve dans une piscine, qui lui sert de bureau depuis toujours.

L'ancien nageur du Rouge et Or mène aujourd'hui la barque des Carabins de l'Université de Montréal avec le même enthousiaste du jeune entraîneur ayant commencé sa carrière avec le club CSQ de la région de Québec. Il est de retour aux sources, cette semaine, puisque les Championnats SIC Speedo 2016 se tiennent au tout nouveau Centre aquatique Desjardins-Université Laval, où quelque 320 nageurs en provenance de plus d'une vingtaine d'universités à travers le pays convergent pour l'occasion.

«Mes meilleures années de natation, c'est quand j'étais universitaire. Non seulement le calibre y est-il relevé, mais il y a une ambiance et un esprit d'équipe qu'on ne retrouve pas ailleurs», racontait Lamy pendant une séance d'entraînement de son équipe à la veille de la première journée des Championnats canadiens universitaires.

Son frère Claude est toujours impliqué avec les jeunes nageurs du club CSQ (Cap-Rouge/Saint-Augustin/Québec), d'où est issue Katerine Savard, qui vise une place au sein de l'équipe olympique pour les Jeux de Rio. Comme plusieurs dans sa position, la nageuse de Pont-Rouge est absente, en fin de semaine, afin de mettre la touche finale à sa préparation pour les essais olympiques.

«Notre équipe féminine avait fini deuxième, l'an passé, mais il nous en manque quelques-unes et ça nous privera de médailles individuelles, mais on s'attend à de bonnes performances quand même», disait celui qui pourrait avoir des attentes différentes, en 2017, si les Savard, Barbara Jardin et Sandrine Mainville reviennent.

Développer une âme

Après avoir été associé au club CAMO pendant 10 ans, Lamy s'est joint au Centre national de natation de Montréal, où il a notamment travaillé en compagnie de Benoît Lebrun, ancien entraîneur-chef du Rouge et Or. Avant que le centre ne ferme boutique, en 2013, il appuyait le nageur paralympique Benoît Huot dans ses efforts de gloire olympique. Il compte 19 médailles à ce jour, dont 9 d'or. Il a aussi épaulé Audrey Lacroix, spécialiste au 200 m papillon.

«Elle est encore solide à 32 ans, elle est persévérante. C'est quand même impressionnant de voir deux spécialistes du papillon provenir de la même ville [Pont-Rouge]», disait-il en parlant de Lacroix et de Savard.

Voyant bien que le Centre national n'en avait plus pour longtemps, il s'est amené à l'Université de Montréal, où il se voit à la barre du programme de natation pour encore plusieurs saisons, le temps d'y développer une âme, la même qu'au club CSQ. «Je suis bien, ici, je travaille avec de très bons athlètes. Je fais beaucoup de collaborations avec les entraîneurs des autres clubs de la région, je ne force personne à nager pour moi, je ne m'obstine pas. Mais ma priorité reste la même : leur permettre de faire de bonnes performances, tout en ayant en tête que leurs études sont très importantes.»

Les finales des Championnats SIC se dérouleront à compter de 18h, vendredi, samedi et dimanche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer