Golf et basket ne font pas bon ménage...

Ellie, la femme du golfeur Jason Day (à... (AP, John Kuntz)

Agrandir

Ellie, la femme du golfeur Jason Day (à gauche), est «disparue» sous l'immense LeBron James, qui tentait de récupérer le ballon lors du match entre le Thunder d'Oklahoma City et les Cavaliers à Cleveland, jeudi soir.

AP, John Kuntz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Los Angeles

La femme du numéro deux mondial de golf Jason Day est sortie de l'hôpital vendredi après avoir passé quelques heures en observation après avoir été «écrasée» par LeBron James durant le match entre Cleveland et Oklahoma City, jeudi soir.

Le basketteur étoile de 6'8" et de 250 livres tentait de récupérer un ballon libre lors du quatrième quart lorsqu'il a chuté dans la foule et renversé Ellie Day, assise au premier rang des spectateurs. La rencontre a été interrompue pendant 10 minutes pour permettre l'installation d'un collier cervical et son évacuation sur une civière vers un hôpital de la région de Cleveland. 

«Ellie Day a été hospitalisée, car elle présentait les symptômes d'une commotion cérébrale. Elle a quitté l'hôpital, se repose et a apprécié les messages de tous ceux qui se sont inquiétés pour elle», a déclaré vendredi l'agent de Jason Day.

«Elle veut remercier en particulier les médecins, les services d'urgence ainsi que les Cavaliers de Cleveland, qui l'ont aidée durant cette épreuve. Et pour finir, Ellie n'a aucun ressentiment à l'égard de LeBron qui faisait juste son travail. Allez les Cavaliers!» conclut le communiqué. Les époux Day habitent dans l'Ohio, région dont est originaire Ellie, qui a donné naissance au deuxième enfant du couple en novembre.

Jeudi, James avait mentionné qu'il avait parlé avec Ellie Day alors qu'elle recevait l'aide du personnel médical pendant un arrêt de jeu. «Je lui ai serré la main et elle a dit qu'elle était correcte. Elle était juste un peu ébranlée.»

Sièges dispendieux

Il arrive très souvent que les joueurs de la NBA, ne pouvant freiner leur élan, soient obligés de plonger dans la foule. Jusqu'à maintenant, quelques spectateurs ont subi des blessures mineures, rien de grave ne s'étant encore produit. 

D'ailleurs, les fans paient de très fortes sommes pour occuper ces sièges à risques sur le bord du court, ce qui fait craindre que le pire pourrait un jour se produire. Récemment, la ligue a adopté quelques règles afin d'améliorer la sécurité, réduisant notamment le nombre de photographes admis aux abords de la surface de jeu. Il reste à voir si cet incident récent forcera le circuit à en adopter de nouvelles afin de réduire les risques. 

James a toutefois émis le souhait que l'incident ne mène pas à des changements trop draconiens. «C'est une super expérience pour nos fans. C'est dommage lorsque ça se produit, mais ça n'arrive pas souvent. S'asseoir sur le bord du court fait partie de l'expérience. Si j'étais un simple spectateur, c'est à cet endroit que je voudrais m'asseoir, pour sentir que je fais vraiment partie du match.»  Avec Agence France-Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer