Le président de la fédération d'athlétisme faisait chanter des athlètes soupçonnés de dopage

Le président de la fédération d'athlétisme, Lamine Diack,... (Photo Greg Baker, archives AFP)

Agrandir

Le président de la fédération d'athlétisme, Lamine Diack, aurait reçu plus de 1,43 million$ depuis 2011 pour couvrir des cas de dopage.

Photo Greg Baker, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

PARIS - Après le soccer, c'est au tour de l'athlétisme d'être frappé de plein fouet par la tourmente de la corruption.

Lamine Diack, qui a dirigé la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pendant 15 ans jusqu'à l'été dernier, a été mis en examen lundi par la justice française pour corruption passive et blanchiment aggravé. Depuis 2011, l'homme de 82 ans serait au centre d'un réseau ayant couvert des cas de dopage, moyennant finances. Selon certaines sources, il aurait touché plus de 1 million d'euros (1,43 million $).

Déjà, en décembre 2014, la chaîne allemande ARD avait évoqué un tel système de camouflage. Le site indépendant d'information Mediapart et le magazine Lyon Capitale en ont rajouté cette semaine en s'appuyant sur un rapport établi par une commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), dont les conclusions doivent être rendues publiques lundi à Genève.

«Extorsion de fonds de médaillés olympiques», «chantages envers des athlètes» : ce rapport secret de l'AMA serait accablant. «La corruption de la famille Diack est bien rodée, agencée à l'échelle internationale: de Monaco, siège de l'IAAF, en passant par le Sénégal et la Russie, jusqu'à Singapour», écrit Médiapart.

Deux conseillers spéciaux

Selon le site indépendant d'information, la corruption a pris corps en 2011 avec l'arrivée dans l'entourage de Lamine Diack de deux conseillers spéciaux, deux compatriotes sénégalais. «Le premier, Habib Cissé, avocat de formation, est désigné conseiller juridique auprès du président de l'IAAF. Le second, installé comme conseiller marketing, n'est autre que le propre fils de Lamine [Pape Massata]. Les deux hommes vont curieusement récupérer la liste des athlètes suspectés de dopage par l'IAAF. L'avocat Habib Cissé va se rendre à plusieurs reprises à Moscou auprès des dirigeants de la Fédération russe d'athlétisme, et leur communiquer cette liste, hautement confidentielle».

C'est le point de départ d'un vaste système occulte de corruption, où fédération russe et clan Diack font chanter des athlètes en leur promettant contre finances d'échapper aux contrôles antidopage, en modifiant par exemple les données de leur passeport biologique.

Selon Médiapart, «le rapport des enquêteurs de l'AMA parle de six sportifs russes» mais également de l'athlète turque Asli Alptekin. Celle-ci refusera d'ailleurs de céder au chantage et tombera pour dopage plus tard, officiellement condamnée à huit ans de suspension en juillet dernier.

L'IAAF a réagi vendredi en lançant une procédure disciplinaire contre Gabriel Dollé, responsable de la lutte antidopage jusqu'en décembre 2014, Pape Massata Diack, Valentin Balakhnichev, trésorier de l'IAAF jusqu'en décembre 2014 et ancien président de la Fédération russe, ainsi que son compatriote Alexei Melnikov, ancien entraîneur national de la marche. Une autre personne est également sujette à investigation, sans que son nom soit révélé. Il pourrait s'agir selon toute vraisemblance de Lamine Diack.

Le gala annulé

Secouée par un scandale de corruption, la Fédération internationale d'athlétisme a annoncé l'annulation de son traditionnel gala de fin de saison, initialement prévu le 28 novembre à Monaco. Usain Bolt, notamment, était fortement pressenti pour y recevoir le prix d'athlète masculin de l'année. «Étant donné les nuages qui assombrissent notre association, ce n'est clairement pas le moment pour la famille de l'athlétisme de célébrer notre sport», a souligné Sebastian Coe, élu président de la Fédération le 31 août. Les prix seront donc remis aux vainqueurs, mais plus tard, dans d'autres circonstances. La fête est clairement finie pour de nombreux responsables.  AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer