LeBron James pour le contrôle des armes à feu

«Les armes à feu n'ont pas leur place,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Les armes à feu n'ont pas leur place, premièrement, pas plus que la violence envers les enfants ou en général», dit LeBron James.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

INDEPENDENCE - LeBron James était à la maison avec ses trois enfants, jeudi soir, quand il a appris qu'une petite fille de cinq mois avait été atteinte mortellement par une balle alors qu'elle se trouvait dans un véhicule. Il s'agissait du troisième décès d'un enfant dans des circonstances du genre à Cleveland, depuis un mois.

La mort d'Aavielle Wakefield a poussé James à s'exprimer dans les médias sociaux, utilisant cette tribune pour plaider en faveur d'un réel changement. Vendredi, le joueur vedette des Cavaliers est allé encore plus loin, se disant en faveur d'un contrôle plus strict des armes à feu.

«Les armes n'ont pas leur place», a dit le basketteur, qui a abordé cette question polarisante au lendemain de la tragédie à Cleveland et d'une autre sur le campus de l'université d'Umpqua, en Oregon, qui a été la scène d'une tuerie où 10 personnes ont perdu la vie, incluant le tireur.

«Que des enfants meurent comme ça, c'est inacceptable», a dit James. «Les armes à feu n'ont pas leur place, premièrement, pas plus que la violence envers les enfants ou en général. Ça ne concerne pas seulement Cleveland. Tout le monde en souffre.»

La petite Aavielle se trouvait dans une voiture avec sa mère et sa grand-mère lorsqu'elle a été atteinte mortellement par une balle. Depuis le 4 septembre, un petit garçon de 3 ans et un autre de 5 ans ont aussi perdu la vie de façon semblable.

À la suite de la tuerie en Oregon, le président américain Barack Obama, la mine sombre, avait dénoncé toute cette violence en disant que les États-Unis «sont le seul pays développé où l'on voit un massacre de ce genre à tous les deux mois ou à peu près.»

James a fait écho à de tels propos. «C'est sûr que vous n'allez pas rayer toutes les armes de la carte. Je ne sais pas comment ce serait possible, il y en a tellement. Mais si les règles pour en posséder sont plus sévères, les gens vont commencer à se remettre en question.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer