Québec pourrait avoir un anneau de glace «le tiers moins cher»

L'anneau de glace Gaétan Boucher, dans Sainte-Foy... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'anneau de glace Gaétan Boucher, dans Sainte-Foy

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec a revu à la baisse le prix d'un anneau de glace couvert. Le maire Régis Labeaume a maintenant bon espoir de relancer le projet en coupant les coûts de construction du tiers.

«On a tout refait nos chiffres. Je pense qu'on est en train d'obtenir un chiffre pas mal plus raisonnable. Un prix très atteignable», a-t-il dit à propos de ce projet jusqu'ici évalué à 97,5 millions $.

Il s'agit d'un retour dans les priorités du maire pour cet anneau de glace pour lequel il semblait avoir perdu de l'intérêt après l'avoir défendu pendant des années. En mars, M. Labeaume avait dit qu'il devait se «faire une raison» devant l'avenir de cet équipement sportif au financement difficilement envisageable dans le contexte économique actuel.

«On fait exactement le parcours qu'on a fait avec l'amphithéâtre. Souvenez-vous, avec l'amphithéâtre, on est partis de 740 millions $, on est descendus à 400 millions $. Avec l'anneau, je vous dirais qu'on l'a diminué déjà du tiers. À ce prix-là, il va être faisable», a expliqué M. Labeaume en mêlée de presse en marge des festivités de la fête de Québec.

Le maire n'en a toutefois pas dit davantage sur la nouvelle mouture de l'anneau qu'on présume donc évaluée autour de 65 millions $. Il a toutefois indiqué que l'équipement ferait dorénavant partie d'un «panier» de diverses infrastructures qui sera «soumis aux deux gouvernements».

Même au moment où Régis Labeaume remettait en question la viabilité de l'anneau de glace, le gouvernement fédéral avait assuré que les 32,5 millions $ annoncés l'an dernier sont toujours disponibles et que le gouvernement provincial était toujours prêt à participer. Mais le maire disait craindre les coûts pour entretenir le futur édifice, le chauffer et l'opérer.

Le maire de Québec avait d'ailleurs annoncé en mars avoir fait appel à Marcel Aubut pour trouver des solutions pour financer l'opération de l'anneau de glace couvert. Mais le climat s'est envenimé entre les deux hommes depuis l'annulation du Gala Triomphe et la menace de poursuite judiciaire par la Fondation Nordiques deMe Aubut, président du Comité olympique canadien.

«J'ai pas eu de nouvelles de Marcel Aubut. Je l'ai débranché du projet», a laissé tomber M. Labeaume.

Anneau Gaétan-Boucher

Le maire de Québec a fait part de ces développements quant à l'anneau de glace alors qu'il commentait une décision du comité exécutif de la Ville de Québec qui, mercredi, a recommandé l'acquisition de l'actuel anneau de glace à ciel ouvertGaétan-Boucher pour la somme de 3,7 millions $ à la Commission scolaire des Découvreurs, qui en est présentement propriétaire. «L'acte de vente comprendra une clause de premier refus en faveur du vendeur ainsi qu'une clause résolutoire, conformément à la promesse susdite», peut-on lire dans le document.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer