Gala Triomphe: deux versions d'un même contrat

Les documents, fournis au Soleil par Radio-Canada qui... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les documents, fournis au Soleil par Radio-Canada qui en a obtenu copie, présentent la clause 2.1.2 inaltérée dans la version de la Fondation Nordiques en haut et celle de la Ville de Québec, dont l'heure a été raturée et changée.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le contrat entre ExpoCité et les organisateurs du Gala Triomphe pour la location du Colisée existe bel et bien, a révélé vendredi Radio-Canada. Au mois d'avril, la Ville de Québec avait pourtant affirmé qu'il n'y avait jamais eu de contrat entre les deux parties. Elle parlait plutôt «d'un projet d'entente».

«J'ai vu tout ce qu'il y avait à voir comme papiers et je vais vous dire que tant qu'à moi, il n'y avait pas de contrat», avait déclaré le maire Régis Labeaume en mêlée de presse au Colisée Pepsi, le 28 avril.

Vendredi, Radio-Canada a obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information le contrat de la Ville de Québec qui a été signé le 21 avril par un représentant d'ExpoCité, Nicolas Marois, et Marcel Aubut, président de la Fondation Nordiques. Il a aussi obtenu une copie du contrat de la Fondation Nordiques.

Les deux documents sont signés par les mêmes personnes. La seule différence se trouve au point 2 sous «Descriptions des lieux loués».

Dans la copie de la Fondation Nordiques, il est stipulé que : «La préparation et le montage pourront commencer le 28 avril 2015 à 8h00». Dans le contrat de la Ville de Québec, l'heure de l'extrait «8h00» a été rayée au stylo et remplacée par «23h00». Le correctif n'est pas signé par aucune des deux parties. Il est impossible de savoir à quel moment la correction a été apportée.

Rappelons que M. Aubut avait annoncé le 24 avril l'annulation de l'événement qui devait avoir lieu le 30 avril au Colisée en raison d'un conflit d'horaire. Il soutenait qu'il avait besoin de 56 heures consécutives pour organiser son gala avec succès et croyait avoir accès au Colisée du 28 avril à 8h, et ce, jusqu'au 30. Mais le quatrième match de séries éliminatoires entre les Remparts de Québec et les Wildcats de Moncton a été placé à l'horaire le 28 avril à 19h.

«Décision choquante»

«On a été stupéfaits d'apprendre, mercredi [22 avril], qu'ExpoCité avait attribué le Colisée Pepsi à la Ligue junior majeur du Québec et aux Remparts. Une décision totalement choquante», avait affirmé M. Aubut, lors de la conférence de presse annonçant l'annulation de l'événement.

Depuis le début du conflit, M. Aubut martèle qu'une entente contractuelle avait bel et bien été signée entre la Fondation Nordiques et ExpoCité.

De son côté, la Ville de Québec soutenait qu'il n'y avait jamais eu de contrat. Radio-Canada a cependant aussi obtenu un document du comité exécutif d'ExpoCité daté du 7 avril dans lequel l'organisation autorise la signature du contrat avec la Fondation Nordiques.

Joint vendredi soir, M. Aubut, tout comme la Ville de Québec, n'a pas voulu commenter le dossier, soulignant que ce dernier est judiciarisé.

La Fondation Nordiques a fait parvenir le 5 mai une mise en demeure à la Ville de Québec afin d'être dédommagée pour les torts causés par l'annulation de l'événement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer