Le Colisée de Québec pourrait être démoli

L'avenir du Colisée est incertain avec le nouvel... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'avenir du Colisée est incertain avec le nouvel amphithéâtre qui pousse.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Le sort du vieux Colisée est de plus en plus incertain. «Pas sûr qu'on va le garder», a laissé tomber le maire Régis Labeaume.

Deux jours après la sortie du président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, qui avait plaidé pour le maintien du vénérable édifice construit en 1949, le maire de Québec a mis le couvercle sur la marmite en évoquant la démolition possible du Colisée Pepsi.

«On a pas mal avancé. On sait pas mal où on s'en va. Pas sûr qu'on va le garder», a-t-il répondu aux journalistes qui lui demandaient si la réflexion avançait sur le sort de l'édifice.

«Pour le Colisée, on est là-dessus. On achève les évaluations. On va vous revenir là-dessus. C'est une question de prix. C'est une question de combien il va nous coûter par année.»

Le maire a pourtant souvent laissé entendre qu'il souhaitait que le Colisée demeure dans le paysage. Il a à maintes reprises rapporté les demandes de ses concitoyens qui y sont attachés. «Le sentiment que j'ai de la population, c'est qu'ils ne veulent pas qu'on touche au Colisée. Je comprends la population. On a connu tellement de choses. Le soir de la Coupe AVCO [gagnée par les Nordiques en avril 1977], j'étais là, moi. Alors, voir tomber le Colisée, ça ne me tenterait pas trop», avait-il exprimé en avril.

Encore en novembre, lors de l'annonce du déménagement prochain des Remparts dans le nouvel amphithéâtre, M. Labeaume avait lancé un appel à tous pour trouver un acquéreur pour le vieil aréna. «Je ne serais pas exigeant sur le prix d'achat.» Il avait aussi ouvert la porte à son utilisation par les ligues de garage ou par les ligues de hockey mineur.

Marcel Aubut, lui, soulignait que le Colisée serait fort utile dans l'éventualité d'une candidature olympique.

La décision finale n'est pas prise, a indiqué le maire. Elle s'inscrira dans un plan global que la Ville est en train de préparer et qui doit tenir compte de l'ensemble des besoins en heures de glace de la population de Québec. Le Colisée fait partie du portrait. «On est en train de se donner un plan à long terme pour ne plus qu'on en parle, pour que ce soit réglé.»

Avec Valérie Gaudreau

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer