Vente des Coyotes: la LNH plus près du plan B

«Si nous ne réussissons pas cette transition vers... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Si nous ne réussissons pas cette transition vers de nouveaux propriétaires à Phoenix, nous devrons considérer un scénario de rechange et, évidemment, nous sommes plus proches de cela aujourd'hui qu'il y a une semaine ou cinq mois», a déclaré jeudi Bill Daly, commissaire adjoint de la LNH.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) À la suite de l'échec de l'entente entre la Ville de Glendale et l'acheteur potentiel Greg Jamison pour la vente des Coyotes de Phoenix, la Ligue nationale de hockey (LNH) se dit plus près d'un «scénario de rechange» qui amènerait la formation à être déménagée dans une autre ville.

«Si nous ne réussissons pas cette transition vers de nouveaux propriétaires à Phoenix, nous devrons considérer un scénario de rechange et, évidemment, nous sommes plus proches de cela aujourd'hui qu'il y a une semaine ou cinq mois. Cependant, je ne ferai pas de prédiction à ce sujet», a déclaré jeudi soir le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, aux journalistes Gord Stellick et Scott Oake à l'émission Hockey Night in Canada de la radio satellite SiriusXM.

Daly a réitéré ses commentaires dans un échange de courriers électroniques avec Le Soleil vendredi. «Il ne peut y avoir d'autres réponses que celle-là», a-t-il déclaré, avouant toutefois que le circuit n'avait toujours pas pris de décision quant à une date butoir pour la vente des Coyotes ou encore à savoir si la LNH était prête à demeurer propriétaire de l'équipe la saison prochaine afin de la maintenir à Phoenix.

«Nous n'avons pris aucune de ces décisions pour l'instant. C'est une situation en évolution, et nous avons l'intention de prendre des décisions qui serviront pour le mieux et à long terme la Ligue et nos 30 équipes», a ajouté le bras droit du commissaire Gary Bettman dans ses échanges avec l'auteur de ces lignes.

Sensiblement à la même date l'an dernier, Daly avait déclaré qu'il faudrait trouver une solution pour les Coyotes avant la fin du mois d'avril 2012 et qu'il faudrait penser à des solutions impliquant d'autres villes si le maintien à Phoenix n'était pas possible.

Sur les ondes de SiriusXM, Daly a signalé qu'il ne considérait pas comme une date butoir, mais plutôt comme une «date contractuelle», l'échéance de minuit, jeudi soir, de Greg Jamison pour compléter l'achat des Coyotes en vertu de l'entente de gestion du Jobing.com Arena négociée avec Glendale, qui aurait versé à l'homme d'affaires 308 millions $ sur une période de 20 ans.

Pas d'expansion prévue

«Notre objectif demeure le même : effectuer la transition de l'équipe vers un autre propriétaire à Glendale», a-t-il déclaré. Daly avait également répété qu'aucune expansion n'était en vue dans le circuit Bettman.

«La Ligue aime que des marchés et des groupes se positionnent en vue d'éventuellement posséder une franchise dans la LNH. Nous espérons être en position de faire une expansion, mais nous ne sommes pas rendus là pour le moment», a-t-il commenté.

«Je ne dis pas que des équipes à Markham et à Québec ne seraient pas un scénario qui aurait du sens dans l'avenir, mais il faut regarder le marché sur une plus longue période. C'est vrai que les équipes canadiennes vont bien depuis les 5 ou 10 dernières années en raison de la force du dollar canadien, mais quand nous sommes dans un marché, nous souhaitons donner à ce marché la chance de s'en sortir avant de laisser tomber», a affirmé Daly.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer