Lévis lorgne le Crashed Ice

Le directeur de la Corporation de développement du... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le directeur de la Corporation de développement du Vieux-Lévis, Christian Labrie, estime que le secteur «a quelque chose d'intéressant à offrir, on a un bon dénivelé et on a une vue imprenable sur Québec».

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) Avec son important dénivelé et sa vue imprenable sur Québec, Lévis pourrait être candidate pour accueillir la compétition de patinage extrême Red Bull Crashed Ice, estime la Corporation de développement du Vieux-Lévis, qui lorgne l'événement. À la mairie, on se dit prêt à tendre l'oreille si un tel projet lui est soumis.

Le pdg de l'entreprise spécialisée en gestion d'événements Gestev, Patrice Drouin, révélait dans les pages du Soleil dimanche qu'il envisageait de tenir la compétition à un nouvel endroit dans la capitale en 2014 alors que le contrat de trois ans entre le fabricant de boissons énergisantes Red Bull et la Ville de Québec prend fin cette année.

Cette information n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. «C'est certain que chez nous, ça pourrait activer certaines affaires. Il y a des gens qui se disent que le Vieux-Lévis a quelque chose d'intéressant à offrir, on a un bon dénivelé et on a une vue imprenable sur Québec», souligne le directeur de la Corporation de développement du Vieux-Lévis, Christian Labrie.

«Belle trame de fond»

Il confirme que l'idée a déjà été évoquée dans le passé par les membres du regroupement. «C'était très préliminaire, c'était plus une idée comme ça, un rêve», fait valoir M. Labrie, qui croit que le décor du secteur serait «une belle trame de fond» pour le parcours. Quant à un lieu plus précis, la Corporation dit avoir l'embarras du choix. Il cite en exemple la côte du Passage et la côte Fréchette, «en courbe et qui est au pied de la terrasse de Lévis».

Mais M. Labrie souligne que la Corporation de développement du Vieux-Lévis ne peut pas, à elle seule, soutenir un tel projet et qu'elle doit être épaulée par la Ville. D'ailleurs, il compte réclamer au cours des prochaines semaines une rencontre avec l'administration municipale. «On va d'abord aller voir du côté de la mairie si l'idée est porteuse puis on pourrait aller voir les gens de Gestev ensuite», détaille-t-il.

Alain Vézina, le porte-parole de la mairesse Danielle Roy Marinelli, affirme que cette dernière n'a jamais manifesté son intérêt pour le Red Bull Crashed Ice. «Mais s'il y a des promoteurs ou des gens de l'organisation qui frappent à notre porte, on va les écouter. Ce n'est pas nous qui ferions les premières démarches», répète-t-il, ajoutant que cette ouverture ne représente en rien un engagement formel de proposer la candidature de Lévis pour la course.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer