Le fils de Joe Malone condamne le lock-out dans la LNH

Joe Malone Jr, fils de l'ex-joueur de centre... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Joe Malone Jr, fils de l'ex-joueur de centre vedette des Bulldogs et du Canadien de Montréal, a avoué avoir bien de la difficulté à comprendre le lock-out qui paralyse les activités de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) Présent à Québec dimanche pour souligner la sortie du livre La Coupe à Québec : les Bulldogs et la naissance du hockey du journaliste Marc Durand, Joe Malone Jr, fils de l'ex-joueur de centre vedette des Bulldogs et du Canadien de Montréal, a avoué avoir bien de la difficulté à comprendre le lock-out qui paralyse les activités de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Oui, nous continuons à suivre le hockey», lance le fier gaillard de 89 ans en pointant les boucles d'oreilles de sa femme Rita, ornées du logo du Canadien. «Mais le lock-out, c'est terrible! Je pense au contrat de mon père, qui le payait 25 $ par match avec 15 $ pour ses dépenses quand il jouait sur la route, et ça n'a aucun sens.»

Joe Malone Jr est conscient que le sport a beaucoup changé depuis l'époque où le paternel faisait vibrer les foules dans la capitale et la métropole. «Il y a beaucoup plus d'argent dans le hockey maintenant, tant du côté des propriétaires que du côté des joueurs. C'est à savoir lesquels en auront le plus», a-t-il résumé.

L'octogénaire qui réside à London, en Ontario, a effectué la mise en jeu officielle du match des Remparts de Québec, dimanche après-midi. Il s'agissait de sa première présence au Colisée depuis 1991, alors qu'avait été hissée la bannière au nom de son père au plafond de l'amphithéâtre. Il a également profité de l'occasion pour apposer sa signature sur plusieurs des ouvrages de Marc Durand achetés par des amateurs.

«C'est un bien beau livre et je suis heureux que quelqu'un ait pensé raconter l'histoire des Bulldogs. Ça a commencé l'an passé avec le 100e anniversaire de la Coupe Stanley à Québec. C'est agréable de voir qu'on recommence à s'intéresser à cette partie de l'histoire du hockey.»

L'homme a d'ailleurs été contacté cette année par un étudiant au doctorat à l'Université de Western Ontario qui prépare une thèse sur l'influence du hockey sur la culture canadienne. «Une partie de sa thèse traitera des patins que mon père avait inventés et commercialisés, des patins avec un tube plus léger qui permettaient de patiner plus vite», explique-t-il.

Précieux souvenirs

Joe Malone Jr conserve aussi précieusement les souvenirs de son père liés à l'histoire des Bulldogs, dont une photographie originale de plus de 100 ans, même si plusieurs aimeraient mettre la main dessus.

«J'ai refusé des demandes du Temple de la renommée du hockey car je veux conserver ces souvenirs. Il y a des maisons d'encans qui voudraient aussi que je les mette en vente. Je préfère que ça aille à mes enfants quand je décéderai. Ou à la Ville de Québec si c'est ce que mes enfants souhaitent», conclut-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer