Vingt explorateurs à l'assaut du Nunavik

Daniel Poirier, coprésident d'Endurance Aventure, et Annie Johannes,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Daniel Poirier, coprésident d'Endurance Aventure, et Annie Johannes, représentante de l'administration régionale Kativik.

Le Soleil, Erick Labbé

(Québec) Un dépaysement total et un test d'endurance hors du commun. Voilà le voyage intérieur et extérieur auquel seront conviés des aventuriers d'un peu partout dans le monde du 24 mars au 29 mars, à Kangiqsualujjuaq, un petit village du Nunavik, situé à l'est de la baie d'Ungava. Une vingtaine d'explorateurs réputés s'y mesureront à l'occasion du tout premier Nunavik Adventure Challenge International.

Disputée à la porte d'entrée du parc national Kuururjuaq, la compétition de trois jours mettra aux prises une dizaine de duos d'athlètes réputés, parmi les plus aguerris sur la planète, en provenance de l'Italie, de la France, du Canada, du Royaume-Uni, de l'Afrique du Sud et des États-Unis, dont le multiple champion du monde en raid aventure Mike Kloser.

Pour le promoteur Endurance Aventure, d'Orford, qui forme de jeunes Inuits de six communautés en sports d'aventure depuis trois ans, la mise sur pied de l'événement constitue une suite logique à ses activités.

«Nous avons mené 17 projets au Nunavik, dont neuf s'adressaient à la jeunesse. Ces projets sont vite devenus très populaires. [...] La prochaine étape, c'était de recevoir là-bas des amateurs de raids d'aventure d'ailleurs. Notre objectif, c'est la promotion de la beauté de la région, de la culture et de la jeunesse», a indiqué le coprésident Daniel Poirier, qui dévoilait les grandes lignes de l'événement la semaine dernière, au Centre d'information du Nunavik de Québec.

S'étalant sur trois jours, le raid s'amorcera avec un prologue de 20 km de ski hors-piste, de course à pied, de tyrolienne et de raquette, auquel prendront part plusieurs équipes locales. Les choses se corseront le lendemain, alors que les 10 équipes d'élite se soumettront à un parcours de 55 km de ski hors-piste, de raquette, d'escalade, de trekking et de camping dans la toundra. Finalement, au troisième jour de l'événement, les aventuriers effectueront 50 km de ski hors-piste, de raquette, de tyrolienne et de trekking.

Pour relever pareil défi, les compétiteurs devront mettre à profit les connaissances des 648 habitants de Kangiqsualujjuaq, en ce qui a trait aux moyens de survie et aux particularités du terrain. «Pour nous, les Inuits sont les plus grands spécialistes du plein air et de la survie», n'hésite d'ailleurs pas à dire Daniel Poirier.

L'aventure s'avérera particulièrement intéressante pour l'équipe de l'Afrique du Sud, qui a déjà exprimé son inquiétude face à la rigueur du climat. Mais les organisateurs ont été rapides à atténuer leurs craintes.

Température confortable

«À cette période de l'année, le soleil est très fort et reflète sur la neige. Il fait donc clair jusqu'à 18h. Quant aux températures, elles vont facilement de -10 oC à -20 oC, ce qui est confortable. Lorsque nous avons fait le tracé, il y a deux semaines, il faisait -35 oC. Avec le vent, il ne fallait pas rester à découvert», a laissé entendre Daniel Poirier.

Les aventures des participants pourront être suivies sur le site officiel du Nunavik Adventure Challenge International 2012 ou encore sur la page Facebook de l'événement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer