Pas de Lingerie Football League au Québec

Ian Bussières
Le Soleil

(Québec) La Lingerie Football League (LFL) ne comptera finalement aucune équipe au Québec lorsqu'elle lancera sa ligue canadienne à l'automne, puisque ses dirigeants ont décidé de laisser tomber les marchés de Québec et de Montréal pour la saison inaugurale.

 

 

 

 

«Pour Québec, nous ne sommes pas certains que l'édifice actuel, le Colisée Pepsi, réponde à nos attentes, alors nous préférons attendre que le nouvel amphithéâtre soit bâti avant de nous lancer dans ce marché», a déclaré le plus sérieusement du monde Mitchell Mortaza, commissaire de cette ligue de football disputée par des femmes en petite tenue, pour justifier sa décision.

La décision a probablement plus à voir avec les difficultés de la LFL à susciter de l'intérêt au Canada. Après avoir échoué dans sa tentative d'implanter des équipes à Vancouver, Calgary, Edmonton, Québec et Montréal, Mortaza a dû se rabattre sur Abbotsford, en Colombie-Britannique, ainsi que sur les villes de Saskatoon et Regina, en Saskatchewan, pour former une ligue avec le Triumph de Toronto, qui évolue présentement avec 11 équipes américaines.

«Pour Montréal, le modèle d'affaires n'avait aucun sens pour une première saison. C'est que nous souhaitons établir une équipe au Centre Bell et que cet édifice est très coûteux pour un nouveau produit qui a peu de visibilité. Nous préférons attendre que la Ligue soit bien établie avant d'amener une équipe au Québec», conclut le commissaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer