Alex Harvey regarde en avant

Ayant connu des difficultés à la toute fin... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Ayant connu des difficultés à la toute fin du Tour de ski qui lui ont coûté son top 10 au général, Alex Harvey ne pousse pas trop l'analyse pour l'instant et se concentre sur les prochaines étapes de Coupe du monde.

Photothèque Le Soleil

(Québec) Énergisé par cinq jours de vacances aux îles Canaries, Alex Harvey disait avoir tourné la page «pour l'instant» sur le Tour de ski, où il a glissé à l'extérieur du top 10 à la dernière étape. Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges reprenait l'action, ce matin, en Estonie. C'est là qu'il avait remporté la médaille d'or du Championnat mondial des moins de 23 ans, l'hiver dernier.

Si le rendez-vous majeur de la saison 2011-2012 ne s'est pas déroulé comme il l'avait souhaité, Harvey n'a pas jeté l'éponge pour la suite des choses. Un sprint classique (aujourd'hui) et une course de 15 km classique (demain) sont à l'horaire.

«Le congé m'a fait du bien, et comme tout le monde, j'étais pas mal fatigué après le Tour. Il y en a même qui ne seront pas ici, dont [Petter] Northug, qui a aussi pris des vacances aux îles Canaries, bien que nous n'étions pas au même endroit. Ce que je vise d'ici à la fin de la saison, c'est de faire des podiums et le meilleur classement cumulatif possible», racontait Harvey au Soleil, hier matin, à la veille de son retour en piste.

Alex l'avoue candidement, il n'était pas très heureux au terme du Tour, qui s'est tenu pendant les Fêtes, en Allemagne et en Italie. Il y a pris le 12e rang, grimpant cependant sur la deuxième marche du podium lors de l'avant-dernière journée.

Un bilan plus tard

«J'en ai parlé un peu avec Louis [Bouchard, son entraîneur], mais nous allons faire l'analyse complète à la fin de la saison. Je prends le positif et je laisse le négatif pour plus tard. Je suis huitième au cumulatif [au classement de la Coupe du monde] à l'issue du Tour, c'est quand même mieux que 12e ou 13e à la même période, l'an passé», précisait celui qui a été ralenti par un problème de circulation sanguine lors de la neuvième et dernière étape du Tour.

Avant cette étape en montée, il n'avait pas été ennuyé par une contraction des psoas depuis une intervention chirurgicale subie en 2008. Présente en Italie, ce jour-là, sa mère (la Dre Mireille Belzile) a déjà discuté avec des collègues spécialistes depuis son retour à Québec. «On va sûrement procéder à des examens en profondeur à la fin de la saison. L'opération avait bien fonctionné pour le ski, sauf qu'il m'est toujours impossible de faire de l'intensité en course à pied. Ça reste quand même un problème isolé à ce genre d'épreuve en pente abrupte qu'on ne fait qu'au Tour.»

Après l'Estonie, Harvey et l'équipe canadienne s'entraîneront sur le glacier de Ramseau, en Autriche, pendant deux semaines avant de se taper les étapes de la Coupe du monde dans l'Europe de l'Est. Ensuite, ce sera le dernier droit dans les pays scandinaves. La saison d'Alex prendra fin dans sa cour du Mont-Sainte-Anne, puisqu'il participera aux Championnats canadiens à la mi-mars.

«C'est une année de Coupe du monde, chaque course est importante. Je me sentais bien, cette semaine à l'entraînement en Italie, et j'aime le parcours, ici», assurait celui qui en est à sa troisième visite, à Otepaa.

«Les conditions sont excellentes, la neige est belle, et, en plus, on habite dans un hôtel flambant neuf alors que c'était moyen les autres fois», ajoutait-il à la veille de la reprise des activités.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer