Les sports express

Triana dans le nid des Orioles (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Triana dans le nid des Orioles

Récemment libéré par les Braves d'Atlanta, le lanceur Karl Triana n'a pas été sur le marché assez longtemps pour revenir dans le giron des Capitales de Québec, qui détiennent toujours ses droits depuis qu'ils l'avaient acquis de Gary (American Association) en retour du voltigeur Yeicok Calderon. Le gérant Patrick Scalabrini avait déjà entamé des pourparlers avec le releveur colombien après sa libération par les Braves, mais les Orioles de Baltimore lui ont coupé l'herbe sous le pied. «Je ne suis pas vraiment surpris parce que les Orioles avaient manifesté de l'intérêt 15 minutes après sa mise sous contrat par les Braves. Ce qui me surprend le plus, c'est qu'ils l'envoient au camp prolongé jusqu'au début du mois de juin», notait Scalabrini. Les Capitales ont aussi annoncé, mercredi, l'embauche de la recrue Andrew Elliot, un lanceur ayant passé deux saisons dans l'organisation de ces mêmes Orioles. En 56 manches dans le A, il a conservé une moyenne de points mérités de 3,54, obtenant 55 retraits au bâton contre seulement 15 buts sur balles. Avec Miles Moeller, obtenu des Champions d'Ottawa, Scalabrini misera donc sur deux lanceurs au statut de recrue avec de l'expérience professionnelle, un luxe dans le baseball indépendant qui oblige les équipes à aligner cinq recrues.  Carl Tardif

***

Haltérophilie: l'or cinq ans plus tard

Christine Girard est en voie de recevoir une... (Archives AP) - image 3.0

Agrandir

Christine Girard est en voie de recevoir une médaille d'or olympique.

Archives AP

Cinq ans après les Jeux de Londres, Christine Girard est sur le point de devenir la première médaillée d'or en haltérophilie de l'histoire olympique canadienne. Mercredi, le Comité international olympique a révélé que la Russe Svetlana Tzarukaeva avait été épinglée pour dopage... elle qui avait hérité de l'or de Kazakhe Maiya Maneza, suspendue pour dopage l'automne dernier. Âgée de 32 ans, Girard, qui a grandi à Rouyn-Noranda, avait décroché le bronze chez les 63 kg en 2012. «C'est très significatif et ça envoie un gros message», a-t-elle déclaré depuis sa résidence en Colombie-Britannique. «On a parfois l'impression qu'on ne performe pas à armes égales sur la scène internationale, mais cette décision envoie le message que ça vaut la peine de rester fidèle à nos valeurs.»  La Presse canadienne

***

Le Canada sans Eugenie à la Coupe Fed

Eugenie Bouchard a décidé de faire l'impasse sur la... (Archives La Presse canadienne) - image 5.0

Agrandir

Eugenie Bouchard a décidé de faire l'impasse sur la Fed Cup.

Archives La Presse canadienne

Françoise Abanda mènera une jeune délégation canadienne en Fed Cup; une délégation qui ne comptera pas sur sa meilleure joueuse, Eugenie Bouchard. La joueuse a décidé de faire l'impasse sur la Fed Cup pour prendre part au tournoi sur terre battue d'Istanbul, en Turquie, lancé le lendemain. Celle qui occupe le 56e rang mondial éprouve toutes sortes d'ennuis cette saison. Bouchard a été éliminée dès le premier tour à ses trois derniers tournois et quatre fois en six compétitions en 2017. Tennis Canada a annoncé mercredi que la formation en vue du match de barrage du Groupe mondial II contre le Kazakhstan, les 22 et 23 avril, au stade Uniprix, sera composée d'Abanda, de Bianca Andreescu, de Gabriela Dabrowski et de Katherine Sebov.  La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer